Vie Portuaire
Naissance du Syndicat Mixte Varois des Ports du Levant

Actualité

Naissance du Syndicat Mixte Varois des Ports du Levant

Vie Portuaire

Pôle mer, croisière, ferries, grande plaisance... Afin de développer l'activité maritime et portuaire de la région toulonnaise, le Conseil général du Var et Toulon-Provence-Méditerranée (TPM) se sont unis pour donner naissance au Syndicat Mixte Varois des Ports du Levant. Le SMVPL a pour mission d'aménager et exploiter les 18 ports de sa compétence, soit en gestion directe, soit en concession ; d'aménager et valoriser les interfaces Villes / Port ; et de développer le nautisme. « Cette ouverture vers la mer s'inscrit dans le Grand Projet de Rade (GPR) de l'agglomération, dont il est l'un des cinq programmes majeurs. Parmi les axes de travail de la nouvelle Autorité Portuaire, la recherche de synergie par la constitution d'un cluster et la mutualisation des moyens avec notamment les Polices nationale et municipales, les Douanes et la Marine nationale, acteur important de la rade de Toulon », explique la nouvelle autorité portuaire, qui a été officiellement présentée le 10 avril. Le projet est notamment porté, au niveau politique, par Hubert Falco. Pour le maire de Toulon, le développement des activités portuaires et maritimes est vital pour l'avenir de la communauté urbaine et, au-delà, pour l'ensemble du département. Le SMVPL devra donc, selon lui, développer une « politique maritime ambitieuse », notamment au niveau de la croisière. Le déplacement des lignes de ferries vers le sud de Brégaillon permettrait, par exemple, de libérer la gare maritime et l'ancien môle d'armement des chantiers de la Seyne pour l'accueil des paquebots. Pour cela, il faudra aussi rénover les infrastructures, comme les passagers du MSC Fantasia, débarqués lors d'une escale imprévue début mars, ont pu le constater. Le môle de la Seyne a bien besoin d'un lifting avant d'accueillir décemment des flots de touristes. Hubert Falco en a volontiers convenu, déplorant « l'image » ainsi donnée aux croisiéristes.

Lors de la présentation du 10 avril (© JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la présentation du 10 avril (© JEAN-LOUIS VENNE)