Vie Portuaire
Nantes : ArcelorMittal affrète un navire et renouvelle ses infrastructures portuaires

Actualité

Nantes : ArcelorMittal affrète un navire et renouvelle ses infrastructures portuaires

Vie Portuaire

L'usine ArcelorMittal de Basse-Indre, près de Nantes, vient de renouveler ses infrastructures portuaires afin de développer les activités maritimes du site. L'estacade a été modifiée afin de pouvoir mettre en oeuvre une grue portuaire capable de traiter 460 à 510.000 tonnes d'acier par an. L'appontement existant a, notamment, été renforcé avec 21 pieux métalliques enfoncés jusqu'à la roche, soit à une vingtaine de mètres de profondeur. Un nouveau dispositif d'accostage a, par ailleurs, été mis en place, avec quatre ducs d'Albe situés à 3.7 mètres du bord du quai. Cette disposition autorise l'accueil de navires à plus fort tonnage et permet d'envisager des expéditions outre-Atlantique. L'estacade pourra, en effet, accueillir des bateaux de 9000 tonnes, contre un maximum de 2500 tonnes jusqu'ici.
Spécialisée dans l'acier pour emballages alimentaires, l'usine ArcelorMittal de Basse-Indre connaît une modification de ses approvisionnements en coils. Ces bobines de fer noir, qui étaient livrées auparavant depuis Dunkerque et Fos-sur-Mer, proviennent désormais de l'aciérie espagnole d'Avilès. L'accroissement des volumes et du rythme de livraison, tant en approvisionnements qu'en expéditions, a nécessité l'investissement de 4 millions d'euros pour adapter le quai.
Dans le même temps, un nouveau navire d'une capacité de 4200 tonnes vient d'être mis en service. Affrété par le groupe en time charter, l'Amuesa assure la liaison entre Basse-Indre et Avilès.

Port de Nantes Saint-Nazaire