Vie Portuaire
Nantes : FlexiLoire assure l’évacuation des déblais de chantiers urbains

Actualité

Nantes : FlexiLoire assure l’évacuation des déblais de chantiers urbains

Vie Portuaire

Nouveau trafic pour le service fluvial lancé début 2018 entre Nantes et Saint-Nazaire. Après le transport de marchandises diverses, comme des pièces de l’avionneur d’Airbus et des moteurs MAN, FlexiLoire, exploité par la Compagnie Ligérienne de Transport avec un pousseur et des barges, élargi ses activités aux chantiers urbains. Il a ainsi assuré cet été l’évacuation des déblais de l’ancien parking en béton qui se trouvait derrière le quai Saint-Louis, à Nantes. Dans le cadre des travaux de déconstruction du bas-Chantenay, l’imposant bâtiment a été démoli pour dégager la vue sur la carrière Miséry, où sera construit le futur Arbre à Hérons. « Le service FlexiLoire assure le transfert des déblais vers le site portuaire de Cheviré. Les matériaux sont d’abord concassés avant d’être chargés sur la barge Pacifique à partir du quai Saint-Louis. Une fois la barge arrivée sur l’autre rive, les matériaux sont pris en charge par Nantes Port Terminal, filiale de Nantes Saint-Nazaire Port, et la société Nantes Manutention. Si la barge Jules Verne est utilisée pour le transfert de colis industriels volumineux entre Cheviré et Montoir-de-Bretagne plusieurs fois par semaine, la CLT a choisi la Pacifique, adaptée au transport de vracs solides, pour ce chantier de déconstruction », expliquent Nantes Métropole, l’entreprise Charier et le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire.

 

(© NANTES SAINT-NAZAIRE PORT)

(© NANTES SAINT-NAZAIRE PORT)

(© NANTES SAINT-NAZAIRE PORT)

(© NANTES SAINT-NAZAIRE PORT)

 

Ces acteurs s’inscrivent dans une démarche d’économie circulaire et, pour aller au bout de cette logique, les déblais seront réemployés in situ pour la préparation de terrains en vue de futures implantations. L’emploi du service fluvial a permis d’éviter le recours à une noria de camions. Il en aurait fallu 240 pour évacuer les 6000 tonnes de déblais, qui ont pu être pris en charge avec seulement trois rotations de barge, la dernière étant intervenue hier. « Les efforts en matière environnementale sont aussi de notre ressort, nous, entreprises, nous devons trouver des solutions pour le territoire, le fluvial en est une, le recyclage des matériaux en est une autre. Pour peu que ces deux pratiques vertueuses soient plus souvent prévues dans le cahier des charges des donneurs d’ordre publics et privés nous pourrions fortement contribuer au développement d’une économie circulaire des matériaux en territoire ligérien, les outils sont là! », affirme Paul Bazireau, président du directoire de Charier, chargée de la déconstruction des parkings silos de l’ancien garage Renault et d’un bâtiment de la carrière Misery.

Alors que le transport fluvial de marchandises figure dans le schéma logistique du Pôle métropolitain de Nantes Saint-Nazaire et correspond à l’un des 30 engagements de Nantes Métropole issus du débat citoyen autour de la Loire, les chantiers urbains de la cité des Ducs de Bretagne pourraient pleinement bénéficier à FlexiLoire. Il y a notamment le secteur du bas-Chantenay, en pleine mutation, mais aussi l’aménagement de l’île de Nantes avec des chantiers majeurs, comme celui du nouvel hôpital de la ville.

 

Port de Nantes Saint-Nazaire