Vie Portuaire
Nantes Saint-Nazaire : Jean-Marc Ayrault chez Dominique Bussereau

Actualité

Nantes Saint-Nazaire : Jean-Marc Ayrault chez Dominique Bussereau

Vie Portuaire

Suite à la crise actuellement traversée par le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire, Jean-Marc Ayrault a été reçu par le secrétaire d'Etat aux Transports. Le président de Nantes Métropole a obtenu que le Conseil de surveillance du GPM se réunisse « afin que l'Etat explique sa position aux administrateurs », fait-on savoir dans son entourage. La réunion devrait avoir lieu le 3 avril au matin, en préfecture.
Mardi, suite à l'annonce de la démission de François Marendet, président du directoire du GPM, suivie, solidairement, par celle de Pierre Guénant, président du Conseil de surveillance, les élus avaient dénoncé les « pressions exercées par le gouvernement sur la direction (du port, ndlr)». Le départ de François Marendet fait suite au refus, par Dominique Bussereau, de valider l'accord signé la semaine précédente avec la CGT et portant sur l'organisation de la manutention sur les terminaux. Le secrétaire d'Etat aux Transports estime, en effet, que « ceux-ci ne sont pas conformes » à la loi du 4 juillet 2008 portant réforme des anciens ports autonomes.
Sur la place portuaire, la démission de François Marendet, qualifiée de limogeage par les syndicats, a suscité un vif émoi. La CGT, qui parle de « scandale », a lancé un préavis de grève pour le 31 mars. De son côté, la CGC, qui représente les cadres du GPM, dénonce un « déni des pouvoirs conférés aux organes de gouvernance ». Le syndicat de cadres : « déplore les méthodes de l'Etat et la déstabilisation qu'elles provoquent chez les salariés, eu égard aux incertitudes qui vont désormais peser sur le fonctionnement de l'établissement à court, moyen et long termes ».

Port de Nantes Saint-Nazaire