Vie Portuaire
Nantes Saint-Nazaire : Le budget du port enfin voté

Actualité

Nantes Saint-Nazaire : Le budget du port enfin voté

Vie Portuaire

Après quatre mois de bras de fer entre les collectivités locales et l’Etat sur la question du financement des coûts de dragage, le budget du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire a été finalement adopté lors du Conseil de surveillance du 16 mars, a-t-on appris auprès de l’autorité portuaire.

Pour mémoire, les collectivités refusaient de le voter depuis le mois de novembre. Elles réclamaient une prise en charge totale du coût du dragage, estimé à 18 millions d’euros, ce à quoi s’était engagé le précédent gouvernement mais que son successeur n’avait pas appliqué, tablant sur un engagement de 12 millions d’euros. Elles dénonçaient également la volonté de l’Etat de prélever des dividendes sur les résultats du port, au moment où les charges de celui-ci allaient augmenter avec le paiement, demandé par la Commission européenne, de l’impôt sur les sociétés.

Au final, les collectivités n’ont pas obtenu une couverture complète des frais de dragages, l’Etat ne revenant pas sur l’enveloppe prévue de 12 millions d’euros, arguant notamment que cette subvention avait augmenté de plusieurs millions d’euros ces dernières années. En revanche, pour apaiser la situation et trouver un compromis, Bercy aurait accepté de ne pas prélever de dividendes au titre de l’exercice 2016, comme initialement prévu.

Dans ces conditions, les élus, malgré leur désaccord sur le fond, ont levé leur obstruction au vote du le budget 2018 du GPMNSN. Il faut dire que ce blocage devenait problématique, l’autorité portuaire ne pouvant, pendant cette période, que couvrir ses dépenses courantes. Aucun investissement nouveau n’a pu être lancé au premier trimestre, retardant un certain nombre de projets. Maintenant que la situation est revenue à la normale, les services du port sont sur le pont pour rattraper le retard mais il est possible qu’avec trois mois de glissement, l’ensemble du plan d’investissement prévu en 2018 (environ 30 millions d’euros) ne puisse être intégralement engagé.

 

Port de Nantes Saint-Nazaire