Science et Environnement
NATURA 2000 : Le gouvernement inclue les chenaux de navigation

Actualité

NATURA 2000 : Le gouvernement inclue les chenaux de navigation

Science et Environnement

Dans le cadre du programme européen de conservation de la diversité biologique, Paris a décidé d’inclure les chenaux de navigation au titre de la « directive habitat ». La France fait en effet l’objet de plusieurs procédures contentieuses pour désignation insuffisante de sites. Les grands estuaires, comme ceux de la Seine, de la Loire et de la Gironde, sont concernés mais l’ensemble des infrastructures nécessaires à l’activité portuaire reste en dehors du périmètre. Natura 2000 n’a pas pour but d’entraver les activités commerciales. Celles-ci sont tolérées dans les périmètres retenus, dès lors qu'elles ne sont pas nuisibles à l’habitat et à l’écosystème. Les différents estuaires seront décrits dans un « état de référence » qu’il faudra préserver. Le gouvernement doit présenter la liste des nouveaux zonages Natura 2000 avant le mois d’avril 2006. Afin de ne pas handicaper certains ports de l’Union, installés dans des zones particulièrement riches en terme de faune et de flore, la Commission européenne a décidé de mettre en place un groupe de travail qui planchera sur un cadre commun de contraintes.

Le Port Autonome de Bordeaux

Le Port autonome de Bordeaux (PAB) fait savoir qu’une nouvelle carte a été réalisée et soumise à la validation de la préfecture. L’estuaire est zoné jusqu’au bec d’Ambès. Des sites Natura 2000 sont, de surcroît, proposés au niveau de la Garonne et de la Dordogne, si bien que l’ensemble des terminaux du port est concerné par cette question. Au Verdon, et plus largement sur le territoire de la Pointe du Médoc, plusieurs sites Natura 2000 sont listés au titre de la directive Oiseaux. La création d’une zone de protection spéciale (ZPS) recouvrant une zone déjà identifiée ZICO (zone d’intérêt pour la conservation des oiseaux) a été proposée. La ZPS englobant initialement la zone portuaire du Verdon a été revue en excluant les espaces utilisés pour l’activité portuaire. Une zone recentrée sur les marais permettrait ainsi au PAB de maintenir et de préserver les enjeux économiques qui se développent à proximité du terminal. Le Port autonome parle d’« un axe essentiel pour le Port de Bordeaux qui dispose, en façade maritime, de ce terminal bénéficiant d’accès nautiques privilégiés ». L’établissement public espère ne « pas pâtir de ces orientations dans la mesure où les impacts de son activité sur l’estuaire demeurent mesurés ». Selon la direction, « La Gironde est, en effet, le seul estuaire possédant un milieu naturel aussi bien préservé et qui compose avec les activités industrielles ». Un argument que le port compte bien faire valoir au niveau français, et européen.

Pour plus d'informations sur Natura 2000, consultez le site du Ministère de l'Environnement