Pêche
Naufrage de l'Ophélie : « gestion inadaptée de la croche du chalut », dit le BEAmer

Actualité

Naufrage de l'Ophélie : « gestion inadaptée de la croche du chalut », dit le BEAmer

Pêche

Dans la nuit du 3 au 4 décembre 2018, l’Ophélie, un chalutier en bois de 11 mètres, avait subitement sombré en baie de Saint-Brieuc alors que le vent soufflait d’ouest, 4 beaufort. Les marins n’avaient pas tenté d’appeler de l’aide par radio, téléphone mobile ou en appuyant sur le bouton d’alerte ASN. À 2h37, les secours avaient été prévenus par un signal émis par la balise Cospas Sarsat du bord. Arrivés sur zone les premiers des bateaux de pêche avaient découvert des débris. L’épave avait été rapidement localisée, reposant par 33 mètres de fond, et des plongeurs avaient extrait dès le 4 décembre le corps du matelot de la timonerie. Celui du patron avait été retrouvé dans le poste d’équipage, lors du renflouement.

Six mois plus tard, le BEAmer vient de publier son