Croisières et Voyages
Naufrage du Concordia : Cinq premières condamnations à des peines de prison

Actualité

Naufrage du Concordia : Cinq premières condamnations à des peines de prison

Croisières et Voyages

Les premières condamnations sont tombées dans le procès du naufrage du paquebot Costa Concordia. Samedi 20 juillet, le tribunal de Grosseto, en Toscane, a condamné cinq prévenus pour homicides par imprudence. Il s’agit du directeur hôtelier du navire et de deux officiers italiens du navire, du timonier philippin à la manoeuvre au moment des faits, ainsi que du directeur de la cellule de crise (à terre) de Costa Croisières. Ces cinq prévenus, qui ont comme l’autorise la justice italienne demandé et obtenu du tribunal une peine négociée, ont été condamnés à des peines allant de un an et demi à deux ans et dix mois de prison, la peine la plus lourde ayant été prononcée à l’encontre du responsable de la cellule de crise de la compagnie.

Le procès, qui s’est réellement ouvert le 17 juillet, va désormais se poursuivre avec comme seule personne présente sur le banc des accusés le commandant du Concordia, Francesco Schettino. L’officier, dont les avocats ont vu leur demande de peine négociée rejetée, risque 20 ans de prison. Il est poursuivi pour pour homicides multiples par imprudence, abandon de navire et dommages occasionnés à l’environnement.

 

Pour mémoire, son navire a sombré le 13 janvier 2012 après avoir heurté un récif sur l’île italienne du Giglio, alors qu’il naviguait beaucoup trop près de la côte. Malgré le fait que le paquebot a pu miraculeusement s’échouer, évitant un chavirage qui aurait eu pour conséquence un bilan humain bien plus lourd, 32 personnes ont perdu la vie dans cet accident. Le Concordia, autour duquel les équipes de renflouement travaillent toujours, transportait au moment du drame 4229, dont 3216 passagers. 

Accidents, pollutions