Pêche
Naufrage d'un bateau de pêche en rade de Marseille

Actualité

Naufrage d'un bateau de pêche en rade de Marseille

Pêche

Le bateaux de pêche marseillais Marie-Angèle a sombré aux abords des îles Maire et Tiboulen, lundi, au petit matin. Il semble qu'il ait heurté un rocher. Le Marie-Angèle a coulé rapidement, et repose actuellement par 17 mètres de fond, indiquait hier la préfecture maritime de la Méditerranée. Les trois membres d'équipage ont été récupérés par un autre navire de pêche, le Tiki II (photo illustrant cet article et provenant de l'excellent site WWW.BATEAUXDEPECHE.NET). Bien que n'étant pas blessés, les marins ont été pris en charge par les marins pompiers de Marseille dès leur arrivée au port des Goudes. La vedette Bonne Mère de la SNSM s'est rendue sur les lieux et a effectué un brassage mécanique, car une légère irisation avait été constatée sur zone par l'hélicoptère de la Sécurité Civile.
Dans l'après-midi du 2 mars, les plongeurs du Bataillon des marins pompiers ont procédé à l'obturation des évents par lesquels s'échappaient des bulles de gazole. Un survol de l'hélicoptère des Douanes ayant constaté une nouvelle irisation, le BSAD Ailette, navire de lutte anti-pollution de la Marine nationale, a procédé à un nouveau brassage. La « Premar » précise que la Gendarmerie maritime a dressé un procès-verbal de renseignement judiciaire et que le directeur départemental des Affaires maritimes des Bouches-du-Rhône examine avec le propriétaire du Marie-Angèle les mesures utiles à la sécurisation de l'épave.

Accidents, pollutions