Pêche
Naufrage d'un chalutier après une collision au large de Belle-Ile

Actualité

Naufrage d'un chalutier après une collision au large de Belle-Ile

Pêche

Un marin-pêcheur du Père Milo, chalutier lorientais de 12 mètres, était porté disparu hier soir après le naufrage de son bateau. Celui-ci a sombré après une collision avec le chimiquier turc Lady Ozge, intervenue vers 13h30 à une vingtaine de milles à l'ouest de Belle-Ile. Le second pêcheur présent à bord du Père Milo a été repêché par l'équipage du Lady Ozge, qui a mis à l'eau un canot juste après l'abordage. Choqué et souffrant d'une légère hypothermie, le matelot, âgé de 43 ans, a été hélitreuillé dans l'après-midi par l'hélicoptère Dragon 56 de la Sécurité civile et évacué vers l'hôpital Bodélio, à Lorient. En fin de journée, de nombreux moyens étaient encore sur zone afin de retrouver le pêcheur porté disparu. L'opération, coordonnée par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel, a mobilisé un hélicoptère EC225 de la Marine nationale, la vedette de la station SNSM de Belle-Ile, ainsi que 7 bateaux de pêche présents dans le secteur jusqu'à la tombée de la nuit, moment où les recherches ont été suspendues. Le Lady Ozge a également participé aux recherches et pourrait gagner Lorient pour les besoins de l'enquête.

 La zone de recherche hier après-midi   (© : MARINE NATIONALE)
La zone de recherche hier après-midi (© : MARINE NATIONALE)

 Débris du Père Milo   (© : MARINE NATIONALE)
Débris du Père Milo (© : MARINE NATIONALE)

 Débris du Père Milo   (© : MARINE NATIONALE)
Débris du Père Milo (© : MARINE NATIONALE)

 La coque du Lady Ozge ne présente que des éraflures   (© : MARINE NATIONALE)
La coque du Lady Ozge ne présente que des éraflures (© : MARINE NATIONALE)

Alors qu'il ne restait plus du Père Milo que quelques débris flottant à la surface, le chimiquier, long de 121 mètres, ne présentait pas de dommage majeur après la collision. Construit en Turquie en 2011 et exploité sur du cabotage européen, il avait appareillé de Saint-Nazaire hier matin et devait rejoindre le port de Dunkerque.
Suite à cet accident, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Lorient pour homicide involontaire. L'enquête a été confiée à la gendarmerie maritime, qui devra déterminer les causes de l'abordage.

Accidents, pollutions