Divers

Actualité

Naufrage d'une goélette au large de Belle-Île

Divers

La Goélette Asgard 2, appartenant au ministère de la Défense irlandais, a fait naufrage hier au large de Belle-Ile. Le voilier de 32 mètres avait signalé peu après 3 heures du matin au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage d'Etel (CROSSA) qu'il avait une forte voie d'eau. Le bateau se trouvait alors à 22 km dans l'ouest de Belle-Ile avec 25 personnes à bord. Il se rendait de Falmouth (Grande-Bretagne) à La Rochelle. Le CROSSA a immédiatement déclenché une opération d'assistance en déroutant un navire de commerce, l'Arklow Venus, et la goélette Belle-Poule de la Marine nationale, qui se trouvaient à proximité. Dans le même temps, les canots de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) de Belle-Ile et de Groix appareillaient, alors que le concours de deux hélicoptères de la marine était demandé : un Dauphin de service public basé à Lanvéoc (Finistère) et un Lynx de la frégate Tourville, qui se trouvait alors à 135 km du bateau en difficulté. Vers 4h, l'équipage de l'Asgard 2 a signalé que le bateau coulait, ce qui nécessitait une évacuation à bord des radeaux de sauvetage. Une demi-heure plus tard, l'ensemble des moyens d'assistance atteignait la zone du naufrage. L'équipage a été récupéré par les canots de la SNSM, qui ont fait route vers le Palais (Belle-Ile) pour y être débarqué. Les moyens aériens ont constaté que l'épave était immergée entre deux eaux, présentant un danger pour la navigation. La préfecture maritime de l'Atlantique a émis un avis urgent aux navigateurs pour signaler l'existence de ce danger pour la navigation. La zone a été placée sous la surveillance du sémaphore du Talut de la marine nationale situé à Belle-Ile.

Pollution en mer et accidents