Disp POPIN non abonne!
Nautisme

Fil info

Nautisme : La CNP demande au gouvernement la création d’une instance de dialogue

Nautisme

La filière du nautisme et de la plaisance appelle le Premier ministre à installer au plus vite un cadre interministériel de dialogue et de travail pour participer à la croissance bleue.

Suite à la nomination du nouveau gouvernement, la Confédération du Nautisme et de la Plaisance (CNP) entend contribuer activement et sans tarder à une dynamique en faveur de la croissance bleue.

Représentant un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards d’euros, ce secteur a un impact important sur la prospérité économique des régions en offrant de nombreux emplois, directs et indirects et non délocalisables. A travers 570 ports de plaisance et un tissu dense de plusieurs milliers de clubs et d’associations sportives, elle apporte une contribution essentielle à l’attractivité des territoires ainsi qu’à leurs identités. La plaisance française valorise le savoir-faire national en exportant plus de 75% de sa production et détient un leadership mondial dans plusieurs secteurs, notamment celui de la voile.

Les sujets maritimes de la France nautique, dans ses dimensions économiques, environnementales, sociales et culturelles relèvent par nature de plusieurs ministres. Ils touchent des domaines aussi divers que l’économie, l’industrie, les sports, l’environnement, le social, le tourisme, l’Europe… et exige pour être traités, un interlocuteur interministériel adapté.

C’est pourquoi, la CNP demande solennellement au Premier ministre, dont chacun sait l’attachement pour la Mer, dans le cadre de son prochain discours de politique générale, de lancer la création d’une instance de dialogue spécifique au secteur, conformément à la décision du Président de la République, du 8 novembre dernier à la Rochelle.

Communiqué de la CNP, 26/06/17