Energies Marines
Naval Energies : Deux hydroliennes à l’export pour lancer l’usine de Cherbourg
ABONNÉS

Actualité

Naval Energies : Deux hydroliennes à l’export pour lancer l’usine de Cherbourg

Energies Marines

La nouvelle usine de Naval Energies dédiée à l’assemblage d’hydroliennes, dont la construction avait été officiellement lancée l’été dernier, vient d’être réceptionnée. Après la qualification des machines et des processus de fabrication, elle sera opérationnelle au printemps. Ce pôle, le premier du genre en Europe, va débuter son activité avec deux machines de 2 MW vendues à l’export. La première est destinée à un site d’essais au Japon. Sa construction devrait débuter en juillet en vue d’une livraison en fin d’année. Parallèlement, Naval Energies lancera la construction d’une nouvelle hydrolienne pour le parc pilote de la baie de Fundy, au Canada, où une première machine a été immergée et connectée au réseau électrique l’an dernier. Remise au sec suite à des défauts sur certains composants, elle devrait être remise à l’eau l’été prochain.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense