Défense
Naval Group : deux options pour prolonger Hervé Guillou
ABONNÉS

Actualité

Naval Group : deux options pour prolonger Hervé Guillou

Défense

A la tête de Naval Group depuis juillet 2014, Hervé Guillou verra en mars prochain son mandat de président directeur général s’achever. Et à cette date, il fêtera son 65ème anniversaire, atteignant la limite d’âge fixée par les statuts de l’entreprise. Mais le patron de Naval Group n’a clairement pas envie de lâcher la barre et travaille donc avec son équipe sur la manière de rester à la tête du leader européen du naval militaire.

Le sujet a été évoqué récemment au « Top 300 », la réunion annuelle des principaux cadres du groupe, suite auquel on a appris que deux options étaient étudiées en ce sens. La première consisterait à modifier les statuts pour permettre au patron de voir son mandat prolongé de trois ans. La seconde consisterait à changer le mode de gouvernance de Naval Group, qui n’aurait plus à sa tête un P-DG mais une organisation bicéphale, avec un président (Hervé Guillou) et un directeur général en charge de l’exécutif.

Dans les deux cas, il faudra obtenir l’accord des deux grands actionnaires de l’entreprise, détenue à 62.25 % par l’État et 35 % par Thales, le solde du capital revenant aux collaborateurs et anciens collaborateurs de la société et de ses filiales (1.73%) et à la société Naval Group Actionnariat (1.02%).

Evidemment, il y a aussi la possibilité, peu probable à ce stade, qu’Hervé Guillou soit contraint de laisser la présidence de Naval Group et parte en mars prochain avec l’ensemble du Conseil d’administration, constitué de 18 membres et dont le mandat de cinq ans s’achève évidemment à la même échéance.

 

 

Naval Group (ex-DCNS)