Défense
Naval Group lance son premier drone océanique sous-marin
ABONNÉS

Actualité

Naval Group lance son premier drone océanique sous-marin

Défense

Naval Group a conçu et réalisé un premier démonstrateur de drone sous-marin océanique, dont les tests en mer ont commencé. L’industriel français a, par le passé, déjà développé des AUV (autonomous underwater vehicles, aussi appelés UUV – unmanned underwater vehicles). On se souvient en particulier du D19, apparu un engin de type torpille d’environ 6 mètres et 1 tonne, imaginé notamment pour pouvoir être déployé depuis un sous-marin, via un tube lance-torpille ou un dispositif dorsal de lancement et de récupération. Optimisé pour les missions de surveillance, le D19, testé à partir du milieu des années 2010, avait été équipé d’un système électro-optique rétractable, sa vitesse allant jusqu’à 25 nœuds pour une autonomie maximale de 60 heures. « Nous avions décliné le D19 sur la base de nos torpilles lourdes, là on change d’échelle avec un drone de beaucoup plus grosse taille, puisqu’on parle d’un engin d’une dizaine de tonnes », explique à Mer et Marine Frédéric Le Lidec, directeur R&D et Innovation de Naval Group, qui a dévoilé hier son Démonstrateur de Drone Océanique (DDO) à l’occasion des Naval Innovation Days.

 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense