Défense
Naval Group : innovation, le combat à ne pas perdre

Reportage

Naval Group : innovation, le combat à ne pas perdre

Défense

« L’innovation dans le domaine de la défense, ce n’est pas un jeu de marketing, c’est la supériorité technologique au combat, sans laquelle on ne gagne pas la guerre et dont dépend la vie des équipages ». Hervé Guillou, président de Naval Group, plante d’emblée le décor à l’occasion de la quatrième édition des Naval Innovation Days. C’était mercredi dernier, à Lorient. Ce rendez-vous annuel réunit depuis 2016 les partenaires étatiques, académiques et industriels du leader européen du naval militaire. Objectif : échanger sur les évolutions technologiques et programmes de recherche en cours, présenter les dernières innovations en date, échanger sur l’avenir et avoir « l’opportunité de tracer ensemble les roadmaps technologiques communes nécessaires aux différentes marines ».

Du croiseur La Motte-Picquet à la FDI

A deux pas de là se trouve la forme de construction du site morbihannais de Naval Group. Edifiée entre 1913 et 1919, cette infrastructure clé de l’ancien arsenal a assemblé son premier navire à partir de janvier 1923. C’était le La Motte-Picquet, l’un des trois croiseurs de 8000 tonnes qui marquèrent le début de la modernisation de la Marine nationale pendant l’entre-deux guerre. Depuis la mise à l’eau de ce bâtiment, en mars 1924, 117 autres sont sortis de la forme de construction, dont 30 sur les trois dernières décennies (17 frégates françaises et 13 bâtiments à l’export). Le dernier en date est l’Alsace, avant dernière unité du programme des frégates multi-missions (FREMM), mise à l’eau le mois dernier.

 

La forme de construction lors de la mise à l'eau de l'Alsace le 18 avril (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La forme de construction lors de la mise à l'eau de l'Alsace le 18 avril (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La FREMM Alsace en achèvement à flot la semaine dernière (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La FREMM Alsace en achèvement à flot la semaine dernière (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Après l’assemblage

Naval Group | Actualité industrie navale de défense