Défense
Naval Group : le site d’Indret à l’heure de l’impression 3D

Reportages

Naval Group : le site d’Indret à l’heure de l’impression 3D

Défense

Aujourd’hui déjà des pales d’hélices, demain des échangeurs de chaufferies nucléaires… La fabrication additive, aussi appelée impression 3D, est en plein développement sur le site Naval Group d’Indret. Situé près de Nantes, l’établissement, qui emploie désormais plus de 1500 personnes (avec plus de 100 postes créés en 2019), est spécialisé depuis 200 ans dans les systèmes propulsifs des bâtiments de la Marine nationale et de ceux vendus à l’export.

Naval Group s’intéresse depuis une dizaine d’années à cette technologie, qui permet d’optimiser l’industrialisation d’équipements et doit, en également, offrir une fois les bateaux réalisés plus d’autonomie à bord, où des imprimantes 3D seront en mesure de produire sur demande des pièces de rechange. Un service qui a déjà été testé avec la Marine nationale et sera appelé à se développer dans les années à venir.   

Les avantages de la création d'objets par ajout de matière

La fabrication additive, c’est la création, sur la base d’une maquette numérique, d'objets par ajout successif de matière. Ce processus robotisé permet d’obtenir des pièces monobloc de

Naval Group | Actualité industrie navale de défense