Défense
Naval Group: Pierre-Eric Pommellet confirmé comme prochain président

Actualité

Naval Group: Pierre-Eric Pommellet confirmé comme prochain président

Défense

La nomination de l’actuel directeur général de Thales en charge des opérations et de la performance comme prochain P-DG de Naval Group a été confirmée vendredi 24 janvier. Un choix de l’Etat, actionnaire à 62.25% de l’entreprise, dont Thales détient par ailleurs 35%. Pierre-Eric Pommellet succèdera à Hervé Guillou, dont le mandat de cinq ans s’achève le 20 mars et qui, à 65 ans, est atteint par la limite d’âge fixée par les statuts de Naval Group pour ce poste de président directeur général. Hervé Guillou était prêt à se succéder à lui-même, ce qui aurait nécessité une modification des statuts. Une proposition avait été faite en ce sens pour évoluer vers une gouvernance bicéphale, avec un poste de président qui aurait pu lui être confié et la création d’un poste de directeur-général. Mais cette solution a été écartée par l’Etat. Dès le mois de décembre, l’option Pommellet paraissait actée, quelques « difficultés » devant cependant être surmontées, disait-on à l’époque, comme le niveau de rémunération annuelle du P-DG de Naval Group (plafonné à 450.000 euros, ce qui est peu pour un tel poste dans une grande entreprise).

 

Hervé Guillou (© NAVAL GROUP - LEO LAUMONT) et Pierre-Eric Pommellet (© THALES)

Hervé Guillou (© NAVAL GROUP - LEO LAUMONT) et Pierre-Eric Pommellet (© THALES)

 

Inquiétudes en interne

Mais pour l’Etat, le principal problème est de faire passer la pilule en interne, l’arrivée du numéro 2 de Thales à la barre du leader européen du naval militaire n’étant pas une mince affaire au sein de l’entreprise. Depuis l’entrée du groupe d’électronique au capital de Nav

Naval Group | Actualité industrie navale de défense