Défense

Fil info

Naval Group présente son plan de coopération industrielle et académique avec la Grèce

Défense

Le 13 février, lors d’un événement organisé à l’Ambassade de France en Grèce, Naval Group a révélé son plan de coopération de long terme, développé en appui au programme d’acquisition de deux frégates de défense et d’intervention (FDI) pour la Marine hellénique.  

Naval Group, basé à Athènes depuis 2008, est fier de faire partie intégrante de l’alliance stratégique entre la Grèce et la France.  

Grâce à sa présence de longue date en Grèce, Naval Group a créé les conditions d’une coopération de long terme bénéficiant à l’industrie grecque et contribuant à la création d’emplois de haute technologie. Naval Group possède une solide expertise dans la construction de tels partenariats dans le monde entier.  

Lors de l’événement, Alain Guillou, Directeur général Développement de Naval Group a expliqué que « ce plan de coopération a vocation à assurer la supériorité maritime régionale de la Marine hellénique et accompagner l’industrie grecque dans la préparation du naval de défense de demain. » 

Investir pour soutenir le programme FDI

Naval Group partagera son expertise et ses connaissances avec la marine et l’industrie grecques afin d’assurer la disponibilité des navires pendant leurs trente années en service.  

« Nous voulons construire un partenariat de long terme avec l’industrie grecque et garantir le succès du programme ainsi que la souveraineté de la Grèce grâce à un important transfert de technologie. L’industrie grecque maîtrisera le savoir-faire nécessaire pour soutenir l’ensemble du cycle de vie de ces frégates. » a précisé Alain Guillou.

Pour assurer le maintien en conditions opérationnelles, Naval Group s’appuiera sur la création en Grèce d’un centre de soutien numérique, capable de sécuriser et de vérifier l’intégrité des données du navire. Les capacités combinées de Naval Group en termes de maintenance informatique, d’intelligence artificielle et de big data assureront une meilleure disponibilité opérationnelle et un coût de maintenance réduit. Avec ses partenaires helléniques, Naval Group soutiendra également la formation des équipages et des équipes de maintenance de la Marine hellénique avec les dernières technologies de simulation.   

La France opérera également 5 FDI, le premier de série devant être livré en 2023 pour une entrée en service en 2025. Le groupe prévoit de créer en Grèce un centre d’ingénierie chargé des études de conception et de développement pour les futures standards des frégates FDI, faisant de la Grèce un centre d’excellence européen pour l’innovation en matière de naval de défense. 

Au-delà de Naval Group, ce programme amènera différents acteurs de l’industrie navale française à investir dans le pays et à développer des partenariats avec des entreprises grecques, créant ainsi de la valeur ajoutée et des emplois pour les décennies à venir. Ce programme a déjà favorisé le rapprochement des deux secteurs navals, le GICAN et SEKPY ayant signé un protocole d’accord lors du même événement à l’Ambassade de France. 

Soutenir l’activité industrielle navale en Grèce

Le partenariat structuré et à long terme avec l’industrie et l’écosystème naval hellénique proposé par Naval Group favorisera la production en Grèce mais aussi la capacité du pays à répondre aux besoins futurs. 

« Naval Group travaille avec l’industrie hellénique depuis de nombreuses années. Sunlight, en particulier, est un fournisseur stratégique pour les programmes de sous marins de Naval Group. Nous connaissons la qualité des entreprises grecques et nous souhaitons que davantage de partenaires rejoignent notre base de fournisseurs et nos différents programmes » a mentionné Alain Guillou lors de son discours. 

8 nouvelles entreprises grecques ont rejoint la base de fournisseurs internationale de Naval Group fin 2019. Elles ont signé des lettres d’intention lors de l’événement du 13 février concernant leur implication dans les futurs programmes du groupe. Une vingtaine d’autres sont actuellement auditée pour rejoindre la supply chain du groupe dans le courant de l’année.  

Faire de la Grèce un centre d’innovation navale 

Concernant la vision à plus long terme du programme, Alain Guillou a expliqué que « Les frégates FDI intégreront des générations successives de systèmes au cours de leur durée de vie de 30 ans. Nous voulons que la Grèce soit au centre de l’innovation navale européenne. Nous avons déjà signé des partenariats avec 3 universités mais nous voulons aller plus loin avec des partenaires industriels et académiques pour répondre aux besoins futurs du programme de frégates FDI, mais aussi plus largement pour relever les enjeux de l’avenir du secteur naval. »  

Naval Group a tout intérêt à développer des projets de R&D en collaboration avec des entreprises, des universités et des instituts de recherche helléniques dans des technologies de pointe telles que la fabrication additive ou les drones. Naval Group vise à développer un réseau de projets et de recherche afin de construire les futures capacités navales grecques. Au cours de l’événement, Naval Group a ainsi signé des partenariats avec NTUA, l’Université de Patras et l’Université de Crète. 

Naval Group a également l’intention de soutenir le développement des startups grecques en mettant en place un accélérateur de startups et de PME. Naval Group travaille déjà sur la cybersécurité appliquée aux domaines naval et maritime avec des partenaires grecs dans le cadre de différents programmes européens tels que CYBERMAR ainsi que les projets PESCO Pandora et H2020. 

Enfin, la France et la Grèce partagent un besoin commun en matière de surveillance maritime. Naval Group propose de créer, avec des partenaires grecs, une activité industrielle et commerciale qui s’adresserait au marché européen à partir de la Grèce. Naval Group a entamé des discussions avec des entreprises grecques afin de se positionner sur les programmes de recherche européens et de réaliser des projets communs. 

Communiqué de Naval Group, 14/02/20