Défense
Naval Group va livrer l’OPV argentin Bouchard

Actualité

Naval Group va livrer l’OPV argentin Bouchard

Défense

Rebaptisé Bouchard suite à sa vente à l’Argentine, l’ex-patrouilleur hauturier L’Adroit, qui a servi dans la marine française de 2011 à 2018, devrait être livré en fin de semaine prochaine par Naval Group à son nouveau propriétaire. Ce dernier en prendra officiellement possession à Toulon, où le bâtiment a été remis à niveau et adapté aux besoins de la marine argentine. Avant son transfert, l’ARA Bouchard, 8 ans après ses premières navigations, a bénéficié d'un important arrêt technique. Il est notamment resté plusieurs mois en cale sèche dans les bassins Vauban, d’où il est sorti début octobre.

Naval Group a procédé à une révision complète de ses équipements ainsi qu’à différentes modifications. Les travaux devaient notamment comprendre le changement des lignes d’arbres et du réducteur, l’accroissement de l’autonomie via une augmentation de la capacité de production d’eau douce, le carénage de la coque, la remise en peinture et l'intégration d’équipements et systèmes employés par les Argentins. En matière d’armement, le patrouilleur recevra en lieu et place de son ancien affût manuel de 20mm un canon télé-opéré de 30mm.

 

Le bâtiment à sa sortie de cale sèche à Toulon début octobre 

Le bâtiment à sa sortie de cale sèche à Toulon début octobre (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Prototype d’une nouvelle gamme de patrouilleurs hauturiers (OPV) développée au milieu des années 2000 par Naval Group, l’ex-L ’Adroit a été réalisé sur fonds propres par l’industriel français dans le cadre du projet Hermès. Ce dernier visait à expérimenter la plateforme et disposer d’un modèle éprouvé à la mer afin de faciliter les ventes à l’export. Dans cette perspective, le patrouilleur de 87 mètres de long pour 14 mètres de large et 1650 tonnes de déplacement en charge avait été mis à disposition de la Marine nationale. Celle-ci l’a employé sur de nombreuses missions et, au-delà de disposer d’une plateforme supplémentaire à un moment où sa flotte de patrouilleurs était réduite, a elle-même pu y expérimenter de nouveaux systèmes, dont le drone aérien Camcopter S-100.

Le rachat de L’Adroit s’inscrit dans le cadre d’un contrat global signé par Naval Group avec l’Argentine pour la fourniture de quatre unités du type OPV 87. Avec pour commencer le Bouchard puis la livraison de trois bâtiments neufs. Réalisés par le chantier Piriou de Concarneau et le site Kership de Lorient, ils doivent être livrés en 2020, 2021 et 2022.  Par rapport au Bouchard, les trois OPV neufs seront nativement adaptés aux navigations dans les eaux froides de l’océan Austral, via notamment un renforcement de leur structure.

Les OPV 87 disposent d'une passerelle panoramique avec vue à 360 degrés surmontée d’une mâture unique avec un radar de surveillance Terma, deux rampes à l’arrière pour la mise en œuvre de grandes embarcations rapides de 9 mètres, ainsi qu’un abri pour un hélicoptère de 5 tonnes et une plateforme pour une machine de 10 tonnes. Les senseurs et l’armement seront gérés par le système de lutte Polaris de Naval Group. Capables d’atteindre 20 nœuds, les nouveaux OPV argentins pourront franchir 7000 milles à vitesse économique, avec une autonomie de trois semaines en haute mer. L’équipage comprendra 40 marins, avec la capacité d’accueillir une trentaine de personnes supplémentaires.

 

Naval Group (ex-DCNS)