Défense
Navantia cherche à placer le sous-marin S-80 en Australie

Actualité

Navantia cherche à placer le sous-marin S-80 en Australie

Défense

Après avoir vendu à l'Australie deux porte-hélicoptères d'assaut et trois destroyers lance-missiles en 2007, Navantia est en pourparlers avec Canberra pour la vente de sous-marins. La direction du groupe a indiqué à la presse espagnole que le projet pourrait concerner jusqu'à 12 ou 13 bâtiments. Navantia essaye de placer le S-80, son premier sous-marin de construction nationale. Huit unités de ce type doivent être construites pour la marine espagnole, la mise à flot de la tête de série étant attendue l'année prochaine. Longs de 71 mètres pour un déplacement d'environ 2400 tonnes en plongée, ces bâtiments seront équipés d'un système de propulsion circuit fermé, augmentant leur autonomie en plongée. Dotés de six tubes de 533mm capables de lancer torpilles lourdes, missiles antinavire (Harpoon) et missiles de croisière (Tomahawk), les S-80 disposeront d'un système de combat américain.
Pour l'heure, Navantia n'a pas encore réussi à placer son produit à l'export, les derniers contrats ayant été remportés par l'Allemand TKMS et le Français DCNS.

Navantia