Croisières et Voyages
Navantia décroche la refonte du Carnival Triumph

Actualité

Navantia décroche la refonte du Carnival Triumph

Croisières et Voyages

Pas moins de 200 millions de dollars de travaux pour refondre le paquebot Carnival Triumph. C’est le très gros contrat décroché par le chantier Navantia de Cadix, en Espagne. Ce dernier accueillera le navire de la compagnie américaine Carnival Cruise Line le 1er mars 2019. A l’issue de sa modernisation, il reprendra du service à Norfolk, aux Etats-Unis, le 29 avril suivant.

Cette rénovation, l’une des plus coûteuses entreprises jusqu’ici dans l’industrie de la croisière, est d’une ampleur telle que le bateau, livré en 1999 par les chantiers italiens Fincantieri, sera rebaptisé pour devenir Carnival Sunrise. Cela avait déjà été le cas en 2013 pour l’un de ses deux sisterships, le Carnival Destiny (1996), renommé Carnival Sunshine à l’issue d’une refonte de 150 millions de dollars.

Long de 272 mètres pour une largeur de 38 mètres et une jauge de 101.350 GT, le Carnival Triumph verra ses espaces publics remis à neufs, avec de nouvelles formules de restaurations, espaces de divertissement et autres jeux sportifs et aquatiques. Les cabines, au nombre de 1320, seront modernisées et de nouvelles suites intégrées.

Seul le troisième navire de cette série, le Carnival Victory (2000), demeurera ensuite dans son état original, jusqu’à ce qu’il soit lui-aussi probablement modernisé.

 

Le Carnival Sunshine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Carnival Sunshine (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Navantia