Défense
Navantia essaye de vendre des bâtiments à l’Arabie Saoudite

Actualité

Navantia essaye de vendre des bâtiments à l’Arabie Saoudite

Défense

Le groupe espagnol Navantia espère convaincre l’Arabie Saoudite de lui acheter des bâtiments de combat, ce qui serait une première, le royaume s’étant jusqu’ici exclusivement fourni en France pour ses frégates, aux Etats-Unis pour ses patrouilleurs et au Royaume-Uni pour ses chasseurs de mines. Récemment, el journal La Voz de Galicia écrivait que Navantia était en négociations avancées pour la vente de cinq corvettes dérivées de quatre Guaiqueri (98.9 mètres, 2400 tonnes en charge) livrées en 2011 et 2012 au Venezuela.

Il se dit que la famille royale espagnole est très active dans ce dossier. Alors que Juan Carlos I entretien apparemment d’excellentes relations avec le roi Salmane, qu’il a rencontré en décembre, Felipe VI, qui a succédé à son père l’an dernier, devait se rendre à Ryad ce mois-ci, laissant espérer une conclusion du contrat. Mais ce voyage, qui n’avait été officiellement confirmé, a été apparemment. Selon El Pais, la situation politique difficile en Espagne est avancée pour justifier le fait que le roi reste à Madrid. Mais le quotidien espagnol rappelle qu’il y a peut-être aussi un embarras diplomatique suite aux protestations internationales liées à l’exécution de 47 personnes en Arabie Saoudite début janvier. 

Navantia | Toute l'actualité du constructeur naval espagnol