Défense
Navantia et BMT s’allient pour le projet des prochains ravitailleurs britanniques

Actualité

Navantia et BMT s’allient pour le projet des prochains ravitailleurs britanniques

Défense

Après les quatre bâtiments logistiques de la classe Tide, la flotte britannique doit se doter de trois ravitailleurs complémentaires. Il s’agit du projet Fleet Solid Support (FSS), qui porte sur des navires adaptés au transport de fret solide et de munitions et notamment conçus pour ravitailler les nouveaux porte-avions de la Royal Navy. Hier, le constructeur espagnol Navantia et le groupe britannique BMT ont profité du salon DSEI à Londres pour présenter leur solution dans la compétition pour le contrat des FSS, pour lequel le ministère britannique de la défense a travaillé sur deux concepts ci-dessous. 

 

L'un des deux concepts (© : UK MOD)

L'un des deux concepts (© : UK MOD)

L'un des deux concepts (© : UK MOD)

L'un des deux concepts (© : UK MOD)

 

BMT a pour mémoire conçu les nouveaux Tide, qui ont été réalisés en Corée du sud par Daewoo, alors que Navantia construit actuellement dans son chantier de Ferrol les deux nouveaux bâtiments logistiques de la marine australienne, basés sur le design du Cantabria livré en 2011 à l’Armada espagnole.

Les futurs FSS, qui seront comme les Tide armés par la Royal Fleet Auxiliary, doivent permettre de remplacer les transports de munitions Fort Rosalie et Fort Austin, mis en service en 1978 et 1979, ainsi que le ravitailleur polyvalent Fort Victoria, opérationnel depuis 1994. Leur commande doit être notifiée à partir de 2020.

 

Le Fort Rosalie (© : BERNARD PREZELIN)

Le Fort Rosalie (© : BERNARD PREZELIN)

Le Fort Victoria (© : US NAVY)

Le Fort Victoria (© : US NAVY)

 

Royal Navy