Défense
Navantia lance la première des cinq nouvelles corvettes saoudiennes

Fil info

Navantia lance la première des cinq nouvelles corvettes saoudiennes

Défense

L’Al Jubail, première des cinq corvettes du type Avante 2200 commandées au constructeur espagnol Navantia par l’Arabie Saoudite, a été mise à l’eau le 23 juillet au chantier de San Fernando, dans la baie de Cadix. Le bâtiment, dont la première tôle avait été découpée le 15 janvier 2019, doit être livré en 2022 à la marine saoudienne. La construction de ses sisterships est déjà en cours, la dernière unité devant quitter l’Espagne en 2024.

 

 

Ce contrat, d’un montant de 1.8 milliard d’euros, a été conclu fin 2018 et est entré officiellement en vigueur en novembre 2019.

Dérivées des quatre Avante 2200 livrées par Navantia au Venezuela en 2011 et 2012, les futures corvettes saoudiennes seront nettement plus armées. Longues de 99 mètres pour une largeur de 13.6 mètres et un déplacement d’environ 2500 tonnes en charge, elles seront équipées d’un système de combat Catiz (Navantia) et mettront en œuvre 8 missiles antinavire, un système surface-air (16 missiles), deux plateformes triples pour torpilles de 324mm, une tourelle de 76mm, un canon de 35mm (Millennium) et de l’artillerie légère. Les bâtiments pourront également embarquer un hélicoptère de la classe 10 tonnes. Pour le choix des missiles, l’Européen MBDA l'a apparemment emporté face à ses concurrents américains avec des Exocet MM40 et VL Mica, qui seront notamment produits en France. 

 

Capables de dépasser les 25 nœuds et franchir 4500 milles à 15 nœuds, les Avante 2200, équipées de moteurs diesels MTU, sont conçues pour être armées par 50 marins et être en mesure de loger une vingtaine de personnels supplémentaires.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Navantia | Toute l'actualité du constructeur naval espagnol