Défense
Navantia met en chantier le premier des deux nouveaux ravitailleurs australiens

Actualité

Navantia met en chantier le premier des deux nouveaux ravitailleurs australiens

Défense

La découpe de la première tôle du premier des deux bâtiments logistiques commandés en mai 2016 à Navantia par la marine australienne est intervenue le 19 juin au chantier espagnol de Fene. Appelés à succéder au pétrolier-ravitailleur Success, qui date de 1986, mais aussi au navire de soutien Sirius (2006), les deux nouvelles unités, réalisées dans le cadre du programme SEA 1654, doivent entrer en service en 2019 et 2020.

Les navires sont dérivés du ravitailleur Cantabria, livré en 2010 par Navantia à l’Armada espagnole, et qui avait été mis à disposition de la Royal Australian Navy pendant 9 mois en 2013.

 

Le Cantabria espagnol (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cantabria espagnol (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Long de 174 mètres et affichant un déplacement de 19.600 tonnes en charge, le Cantabria dispose de deux portiques de ravitaillement avec deux postes liquides et un pour les charges lourdes. Capable d’embarquer 8200 m3 de gasoil, 1450 m3 de carburéacteur, 140 tonnes d’eau et 20 conteneurs, il dispose d’une plateforme et d’un hangar pour deux hélicoptères.

 

 

 

Navantia Marine australienne