Energies Marines

Actualité

Navantia : Nouveaux succès dans l’éolien offshore

Energies Marines

Le constructeur espagnol Navantia, en coopération avec son compatriote Windar Renovables, a annoncé la signature de nouveaux contrats pour la réalisation de de fondations de type jacket destinées à deux parcs éoliens offshore.

Le premier porte sur la réalisation de 42 structures métalliques et leurs piles d'ancrage qui seront installées sur le champ britannique East Anglia One, prévu pour mettre en œuvre à partir de 2018 pas moins de 102 turbines Siemens de 7 MW. Les 60 autres fondations seront fournies par le groupe émirati Lamprell, avec une production confiée au chantier Harland & Wolff de Belfast. Concernant la partie relevant de Navantia et Windar, la signature d’un accord définitif avec Iberdrola (via sa filiale Scottish Power) a été annoncée le 3 janvier. Elle fait suite à l’accord conclu en octobre pour la réalisation de 34 jackets, dont le nombre avait été porté à 42 le mois suivant. Immergées par des profondeurs d'eau de 40 à 48 mètres, chaque structure, dotée de trois pieds, mesurera 65 mètres de haut et affichera une masse de 845 tonnes. 

En dehors d'East Anglia One, Navantia et Windar ont, par ailleurs, annoncé hier avoir été retenus pour réaliser les fondations des quatre éoliennes du parc expérimental Nissum Bredning. Ce dernier sera implanté au nord-est du Danemark, près du port de Thyborøn, et sera lui aussi équipé de turbines Siemens de 7 MW. Les quatre jackets de ce champ seront livrés avant la fin du premier semestre de cette année. Ce champ permettra de tester de nouvelles technologies, en particulier sur les fondations et le câblage. 

La fabrication des fondations des deux projets est confiée au chantier Navantia de Fene. Elle va permettre, selon le constructeur espagnol, de mobiliser en moyenne 900 personnes au cours des 20 prochains mois. 

Navantia Energies Marines Renouvelables