Construction Navale

Actualité

Navexpo : La seconde édition du salon à flot se prépare à Lorient

Article gratuit
Construction Navale
Vie Portuaire
Pêche
Défense
Energies Marines
Offshore

Premier salon maritime à flot organisé en France, et l’un des rares au monde, Navexpo International, dont Mer et Marine est partenaire, est en pleine préparation de sa seconde édition. Elle se déroulera du 10 au 12 mai 2017 sur le port de Lorient. La première, au printemps dernier, avait valeur de test. En tout, une centaine d’entreprises ont joué le jeu de ce nouveau rendez-vous professionnel, avec en plus des exposants français des sociétés internationales venant d’Australie, d’Espagne, d’Irlande, d’Italie, des Pays-Bas, de Turquie ou encore des Etats-Unis. Elles ont représenté un large panel d’activités maritimes, de la construction et la réparation navales à l'équipement portuaire et offshore, en passant par les services maritimes.

Exposition à flot et sur les quais, rendez-vous d’affaires…

Les visiteurs, c’est l’avantage du concept proposé par ce salon, ont pu profiter de l’exposition à flot, avec différents bateaux que les clients potentiels ont pu découvrir sur place. Sur les quais de Lorient La Base, de nombreux équipements étaient également présentés par les exposants, alors que des rendez-vous d’affaires ont permis de multiplier les échanges et contacts commerciaux avec différents décideurs (armements, autorités portuaires, administrations, collectivités, entreprises maritimes...) 

Globalement, l’essai a été transformé et l’intérêt d’un tel salon a été bien perçu par les professionnels visés (chantiers navals - architectes - bureaux d'ingénierie - équipementiers de navires - motoristes – équipementiers portuaires et offshore - équipementiers plongée pro - financements - assurances - experts maritimes - centres de formation et de recherche - opérateurs de services maritimes…) D’ores et déjà, de nombreuses entreprises ont confirmé leur présence, comme Aqua Lung, CNB Pro, Volvo Penta, BOPP, Alumarine Shipyard, Bord à Bord, Wago, Shipelec, Generali, Robin Marine ou encore Tripartite Industrie, ou sont en passe de le faire.

Plus de bateaux à flot

Pour 2017, l’objectif des organisateurs est d’amplifier l’internationalisation du salon en attirant des exposants et visiteurs du monde entier. Pour cela, ils misent notamment sur la présence d’un nombre plus importants de bateaux à flot, et de ce point de vue les perspectives sont très bonnes. « Navexpo ayant prouvé qu'il était un rendez-vous d'affaires de qualité et innovant, plusieurs chantiers navals et armateurs ambitionnent désormais la mise à disposition d'un bateau afin de le présenter aux visiteurs du  salon. Une participation à flot est en effet un atout commercial et un outil de communication très précieux, à la fois pour le chantier naval qui présente concrètement son savoir-faire et pour l'armateur qui fait connaître ses services en exposant son bateau nouvellement construit. En plus des visites possibles à bord des navires amarrés au pontons, des essais en mer et diverses démonstrations de bateaux ou de matériels maritimes seront organisés dans les eaux du port, de la rade ou au large de Lorient », explique Gildas Bernard, organisateur du salon.

Ouverture à la sécurité maritime

L’autre grande nouveauté de la prochaine édition sera son ouverture au secteur de l’action de l’Etat en mer, avec des navires et produits liés à la sécurité et la sûreté maritimes. Ils viendront compléter les autres segments d’activité présents depuis l’an dernier, à savoir la servitude portuaire (pilotage – remorquage - lamanage - gestion portuaire – dépollution), la pêche et l’aquaculture (pêche côtière et hauturière - pisciculture et conchyliculture), les travaux maritimes, sous-marins et fluviaux, les installations portuaires et offshore (oil&gas, énergies marines), l’hydrographie et les autres missions scientifiques, ainsi que le transport de passagers et de fret.

Partenariats avec l’IHEDN et le CEA Tech

Par ailleurs, Navexpo a noué deux nouveaux partenariats avec des organismes renommés. C'est le cas de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN), dont des experts du département « Enjeux et stratégies maritimes » tiendront au cours du salon des conférences sur le thème de la sécurité maritime. Un autre partenariat est établi avec CEA Tech, le pôle recherche technologique du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. CEA Tech présentera, via son showroom technologique, un large éventail de démonstrateurs pour les entreprises de l'industrie navale et maritime.

- Plus d'informations sur le site de Navexpo