Défense
Navire : Le DDG 1000 de l'US Navy

Actualité

Navire : Le DDG 1000 de l'US Navy

Défense

Avec son allure massive, ses deux tourelles et son étrave en éperon, le Zumwalt rappelle les cuirassés d'autrefois. Tête de série d'un nouveau programme de destroyers lance-missiles de l'US Navy, ce bâtiment doit être mis sur cale en 2009 aux chantiers Northrop-Grumman de Pescagoula. D'une longueur de 185 mètres pour un déplacement de 14.500 tonnes en charge, il sera extrêmement automatisé, ne disposant que de 150 hommes d'équipage. La silhouette très furtive des Zumwalt est inspirée des projets Arsenal Ship puis DD 21, jugés trop coûteux et abandonnés en 1997 et 2001. Le nouveau projet, baptisé DD(X) puis DDG 1000, verra l'adoption de matériaux composites pour les superstructures et l'adoption de radars à faces planes, encastrés dans celles-ci. Il y a quelques semaines, le choix de la turbine à gaz MT 30 de Rolls-Royce a également été fait pour équiper le bâtiment. Les deux machines, d'une puissance unitaire de 35 MW, permettront une vitesse maximale de 31 noeuds.

La mission principale de ces unités sera l'action vers la terre. A cet effet, ils disposeront de quatre lanceurs verticaux, soit un total de 80 cellules, capables d'accueillir des missiles de croisière Tomahawk, des missiles antinavires Harpoon ou des missiles antiaériens et anti-missiles balistiques SM-3. Un radier, situé à l'arrière, permettra de mettre en oeuvre deux embarcations rapides, le hangar étant quant à lui capable d'accueillir un hélicoptère et trois drones. La grande nouveauté proviendra de l'artillerie principale, composée de deux pièces de 155 mm. Ces deux canons du type Advanced Gun System (AGS) tireront des munitions capables d'atteindre des objectifs terrestres à plus de 180 kilomètres. Avec ce programme, l'artillerie fait donc son grand retour sur les navires, son rôle ayant été progressivement cantonné, après l'avènement du missile, aux missions défensives. En Europe, l'industrie italienne planche également sur le sujet, avec une munition de 127 mm à longue portée. C'est toutefois en Allemagne que le concept devrait voir le jour en premier, avec les quatre frégates du type 125. Ces navires devraient être dotés d'une version navalisée du canon de 155 mm PzH 2000.

A l'origine, l'US Navy prévoyait l'acquisition de 30 Zumwalt, afin de remplacer les destroyers de la classe Spruance. Toutefois, le prix très élevé de ces navires, estimé à 2.3 milliards de dollars pièce, a incité la marine américaine à réduire ses ambitions. Il n'est plus aujourd'hui question que de 12 destroyers et peut être même seulement 8.
_____________________________________________________

- Voir la fiche technique du Zumwalt

US Navy / USCG