Défense
Navires : Les destroyers britanniques du type 45

Actualité

Navires : Les destroyers britanniques du type 45

Défense

Pour achever cette semaine très marquée par l'industrie navale militaire, nous vous proposons de découvrir les T 45. Ces destroyers britanniques de nouvelle génération remplaceront les unités des classes Sheffield et Manchester, la seconde n'étant qu'un agrandissement de la première. Le projet de remplacement de ces 12 unités (2 autres, les Sheffield et Coventry, furent perdus aux Malouines) date de la fin des années 80. En décembre 1992, la Grande-Bretagne, la France et l'Italie signaient un accord de principe en vue de réaliser une vingtaine de navires en coopération. Malgré cet accord, confirmé en 1994 et 1996, la Grande-Bretagne finira par ce retirer du programme Horizon en avril 1999, maintenant toutefois sa participation pour le système d'arme principal, le PAAMS. En 2000, le ministère de la Défense britannique passa commande de trois destroyers à BAE, puis une deuxième tranche de trois bâtiments fut notifiée en 2002. Réductions budgétaires et coût très élevé du programme obligent, alors que la famille T 45 était ramenée de 12 à 8 bâtiments en 2004, la plus grande incertitude demeure, aujourd'hui, sur la commande des deux derniers destroyers. Construits par les chantiers de Scotsound et Govan, les T 45 assueront la défense aérienne de la flotte anglaise et se distinguent par l'adoption des turbines à gaz WR 21. Commercialisées par Rolls-Royce, ces turbines, dites " à récupération d'énergie ", permettent d'augmenter la puissance tout en réduisant la consommation. Arborant des lignes voisines des Horizon franco-italiennes, les destroyers Daring, Dauntless, Diamond, Dragon, Defender et Duncan doivent rejoindre la Royal Navy entre 2009 et 2013.
_________________________________________

Voir la fiche technique des destroyers du type 45

Royal Navy