Divers
Navires : Les frégates canadiennes du type City

Actualité

Navires : Les frégates canadiennes du type City

Divers

Halifax, Vancouver, Ville de Québec, Toronto, Regina, Calgary, Montréal, Fredericton, Winnipeg, Cherlottetown, Saint-John's, Ottawa... Au début des années 80, le Canada lançait l'un des plus importants programmes navals de son histoire, celui des « City ». En pleine guerre froide, il s'agissait de construire 12 frégates capables de remplacer les 16 unités des types Annapolis, Mackenzie, Restigouche et St Laurent, livrées entre 1956 et 1972. Dans le même temps, la position stratégique occupée par le Canada, à proximité des zones fréquentées par les submersibles soviétiques, poussa Ottawa à envisager l'acquisition d'une importante flotte de sous-marins nucléaires d'attaque (SNA). Ce projet, qui aurait pu porter sur douze unités du type Rubis français, sera finalement abandonné avec la chute de l'URSS. Seul le programme des frégates fut maintenu.

Après une première commande de 6 navires en 1983, un second lot de 6 bâtiments sera commandé en 1987. Cette deuxième tranche devait, initialement, porter sur des frégates allongées (144 mètres et 5000 tonnes), les premières mesurant 134 mètres pour 4700 tonnes. L'ajout d'une tranche de 10 mètres aurait permis d'embarquer du personnel féminin et d'augmenter la dotation en missiles Sea Sparrow. Compte tenu du coût élevé de cette modification, le projet sera finalement abandonné, au profit d'une classe homogène. Après une dizaine d'années de service, les City vont être profondément modernisées entre 2010 et 2017. Elles recevront de nouveaux équipements électroniques, des missiles ESSM-RIM et un nouveau système de combat.
______________________________________________

- Voir la fiche technique des frégates du type City