Défense
Navires : Les nouvelles frégates allemandes du type 125

Actualité

Navires : Les nouvelles frégates allemandes du type 125

Défense

On en sait désormais un peu plus sur les futures frégates allemandes du type 125, dont la mise sur cale est prévue en 2008. Appelés « bâtiments de stabilisation », ces navires seront dédiés à l'action vers la terre. D'une longueur de 139 mètres pour une largeur de 18 mètres et un tirant d'eau de 5 mètres, leur déplacement atteindra 5600 tonnes. L'armement des F 125 comprendra une version navalisée du Multiple Launch Rocket System (MLRS) et 8 missiles antinavires Harpoon. Côté artillerie, l'Allemagne a finalement abandonné l'option initialement prévue d'installer une pièce de 155 mm à longue portée. L'Italien OTO-Melara fournira une tourelle de 127 mm Light Weight de 26 tonnes. D'une longueur de 64 calibres, le canon, s'il est armé avec des nouvelles munitions Vulcano, pourra tirer à 70 kilomètres. Pour contrer les menaces asymétriques, notamment les attaques d'embarcations rapides, les F 125 disposeront de deux canons téléopérés de 27 mm, ainsi que de cinq mitrailleuses de 12.7 mm (HITROLE-NL Mod. 517). L'autodéfense contre missiles sera assurée par deux systèmes surface-air RAM. Un hangar permettra par ailleurs d'embarquer deux hélicoptères NH 90. Pour les opérations spéciales, deux niches sur chaque bord abriteront quatre embarcations rapides, chaque bâtiment pouvant loger 50 commandos.
En matière d'électronique, les futures frégates allemandes disposeront d'un sonar multifonctions et d'un radar multifonctions IFF Mod S, ainsi que de toute une panoplie d'équipements de guerre électronique (veille infrarouge, lance-leurres...) Capables d'opérer au sein d'une force internationale, elles seront dotées des liaisons 11,16 et 22.
Concues pour naviguer 5000 heures par an, les F 125 auront une propulsion du type Combined Diesel-Electric and Gas Turbine (CODLAG), leur permettant de filer jusqu'à 27 noeuds. Leur équipage sera réduit, avec seulement 105 à 120 personnes.
La mise en service de la première des quatre unités prévues devrait intervenir en 2014.

ThyssenKrupp Marine Systems | Actualité du groupe naval allemand TKMS