Croisières et Voyages
NCL boycotte la Tunisie après son refus de laisser débarquer des passagers israéliens

Actualité

NCL boycotte la Tunisie après son refus de laisser débarquer des passagers israéliens

Croisières et Voyages

Après le refus des autorités tunisiennes de laisser débarquer une vingtaine de passagers de nationalité israélienne du paquebot Norwegian Jade dans le port de La Goulette, le 9 mars, la compagnie américaine NCL a décidé d’annuler toutes ses escales en Tunisie. Et, dit-elle, elle « n’y retournera pas ». Selon l’armateur, toutes les formalités et les passeports des passagers étaient en règle. Alors que les autres croisiéristes ont pu descendre du paquebot, le refus des autorités tunisiennes de laisser débarquer cette vingtaine de personnes serait donc uniquement lié au fait qu’ils soient juifs ou, tout du moins, de nationalité israélienne. Condamnant une politique de discrimination, le président de Norwegian Cruise Line n’a pas mâché ses mots : « Nous sommes outrés par cet acte et le fait que nous n’ayons pas été prévenus à l’avance de cette pratique. Nous nous excusons sincèrement auprès de nos passagers qui ont été affectés et voulons qu’ils sachent que nous avons opté une réponse appropriée ».  Cette réponse, c’est l’annulation de toutes les escales de la compagnie à La Goulette et, en fait, le boycott jusqu’à nouvel ordre de la Tunisie, dans laquelle NCL annonce qu’elle « ne retournera pas ». La compagnie tient au passage à envoyer un signal très clair aux pays qui seraient tentés de faire de même. « Nous voulons envoyer un message fort à la Tunisie et les ports à travers le monde que nous ne tolèrerons pas des actes de discrimination comme celui-ci à l’encontre de nos passagers ».  

 

 

Norwegian Cruise Line NCL