Construction Navale
NCL ne commandera pas un troisième paquebot géant à Saint-Nazaire

Actualité

NCL ne commandera pas un troisième paquebot géant à Saint-Nazaire

Construction Navale

Aker Yards a annoncé hier que Norwegian Cruise Line avait renoncé à commander un troisième paquebot de la classe Freestyle 3. Cette option faisait partie d'une tranche conditionnelle s'ajoutant au contrat de 1.47 milliard d'euros signé il y a un an. Ce contrat porte sur la réalisation de deux navires de 150.000 tonneaux et 2100 cabines. Saint-Nazaire perd donc plus de 700 millions d'euros de commande et une charge de travail conséquente. Jusqu'à l'été, les dirigeants d'Aker Yards étaient relativement confiants dans la commande du navire mais cet optimisme s'était fait nettement plus discret ces toutes dernières semaines. Bien que NCL n'ait pas justifié sa décision, l'arrivée dans son capital, en août, d'Appolo Management pourrait bien être à l'origine de l'abandon du troisième F3. Le groupe américain, qui a racheté la moitié du capital de NCL à sa maison mère, Star Cruises (détenant jusque là 100% des parts), n'a en effet pas caché son intention de redresser les comptes de la compagnie. Fortement déficitaire, NCL avait accusé, rien qu'au premier trimestre 2007, 61 millions d'euros de pertes, imputables en grande partie à sa division américaine, NCL America.

Aker Yards France : Pas de visibilité après 2010

Bien qu'une mauvaise nouvelle était redoutée depuis peu, la limitation à deux unités de la série F3 est un coup dur pour Aker Yards France, qui emploie 3000 salariés auxquels il faut ajouter des milliers de sous-traitants. Le troisième paquebot de la classe F3 devait, en effet, assurer la visibilité des ex-Chantiers de l'Atlantique jusqu'en 2011. Pour l'heure, le carnet de commandes est rempli jusqu'en 2010, avec six paquebots à réaliser, dont les deux NCL, livrables en 2009 et 2010. D'autres commandes sont ensuite espérées pour remplir la cale de construction et maintenir à plein régime la cadence de l'outil industriel. Parmi les projets les plus convoités figure le second porte-avions de la Marine nationale. S'il est signé avant la fin de l'année, ce contrat de 800 à 900 millions d'euros assurerait de la charge entre le second semestre 2009 (début de l'usinage) et février 2012, date de livraison de la coque aménagée et propulsée à DCNS. D'autres discussions sont en cours avec des compagnies de croisière, notamment aux Etats-Unis pour le projet du paquebot résidentiel Magellan.
Après avoir été légèrement déficitaire en 2006, Saint-Nazaire devrait équilibrer ses comptes cette année, avec un chiffre d'affaires de l'ordre de 800 millions d'euros. La direction souhaite atteindre un CA de 1.2 milliard d'euros en 2008.

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)