Construction Navale
Neopolia : De nouveaux navires pour CroisiEurope

Actualités

Neopolia : De nouveaux navires pour CroisiEurope

Construction Navale
Croisières et Voyages

La construction de l’Elbe Princesse II a débuté hier, à Saint-Nazaire. Livrable en 2018, il s’agit du troisième navire de croisière fluvial réalisé par des entreprises du réseau Neopolia pour le compte de l’armateur CroisiEurope, basé à Strasbourg. Le premier, baptisé Loire Princesse (88 mètres, 48 cabines), a été livré en 2015 et est exploité au départ de Nantes sur le fleuve dont il porte le nom. Idem pour l’Elbe Princesse (95 mètres, 40 cabines), entré en service cette année et qui navigue entre Berlin et Prague. De premières expériences nazairiennes très concluantes pour CroisiEurope, qui a décidé dans les deux cas de doubler la mise.

 

Le Loire Princesse (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Loire Princesse (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Une seconde unité pour la Loire en 2019

Patrick Schmitter, l’un de ses dirigeants, a confirmé hier la volonté de la compagnie alsacienne de faire construire « un Loire Princesse II », prévu pour entrer en service au printemps 2019. « Cette nouvelle destination fonctionne très bien, avec une clientèle européenne, mais aussi des Américains, des Chinois ou encore des Japonais. Les gens sont très contents du Loire Princesse et la saison 2017 affiche pratiquement complet, les réservations ont même commencé pour 2018 ». De quoi, malgré les aléas rencontrés lors de la saison inaugurale - du fait notamment d’un niveau exceptionnellement bas en amont de la Loire - convaincre la compagnie de positionner sur ce fleuve, où elle est pionnière, un second bateau.

 

Croisières fluviales