Construction Navale
Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Actualité

Neopolia donne naissance à un second navire fluvial

Construction Navale
Croisières et Voyages

Après le Loire Princesse l’an dernier, le groupement d’entreprises Neopolia est en train d’achever à Saint-Nazaire la construction d’un second navire de croisière fluvial. Commandé comme son aîné par l’armateur alsacien CroisiEurope, l’Elbe Princesse a été mis à flot jeudi dernier. On s’en souvient, le Loire Princesse avait vu sa coque réalisée par Mécasoud en quatre blocs. Ceux-ci avaient été transportés par voie routière jusqu’à la forme de construction de STX France, où ils avaient été assemblés avant la mise à l’eau du navire. Cette fois, Neopolia n’a pas besoin de passer par la cale du grand chantier nazairien. Les deux blocs constituant l’Elbe Princesse ont été mis à l’eau par la bigue du quai des Charbonnier, près duquel ils ont été fabriqués, avant d’être soudés (voir photos en fin d'article). Le lendemain de la mise à l’eau, les superstructures étaient embarquées et, ce lundi, le navire a traversé le bassin de Penhoët pour entrer dans la forme 1.

 

L'Elbe Princesse dans la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

L'Elbe Princesse dans la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

 

Livraison prévue en février

C’est là que les travaux d’achèvement ont débuté. L’Elbe Princesse, qui mesure 95.4 mètres de long pour 10.5 mètres de large et sera doté de 40 cabines, resta un mois en cale sèche, sa remise à flot étant prévue mi-novembre. A l’issue de la phase d’armement, les essais interviendront, la livraison à CroisiEurope étant prévue mi-février. Conçu spécifiquement pour naviguer sur l’Elbe, entre Berlin et Prague, le navire est équipé à la poupe d’une roue à aube, technologie qui a été éprouvée sur le Loire Princesse (qui a pour sa part une roue sur chaque bord) permet une exploitation dans des eaux très peu profondes, le tirant d’eau étant limité à 1.3 mètre. Une fois terminé, l’Elbe Princesse rejoindra l’Allemagne sur le pont d’un cargo.

 

L'Elbe Princesse (© : SDI)

L'Elbe Princesse (© : SDI)

 

Une troisième commande engrangée

En plus de ces navires, dont le design a été imaginé par le bureau d’architecture nantais SDI, membre de Neopolia, le groupement ligérien a décroché une troisième commande auprès de CroisiEurope. Il travaille en effet sur une péniche fluviale d’environ 45 mètres et de 40 cabines qui partira en début d’année pour Strasbourg où elle sera achevée. Et d’autres projets sont à l’étude avec la compagnie alsacienne, qui n’a pas caché son intention de se développer et de faire de Saint-Nazaire le nouveau berceau de sa flotte.

 

Le Loire Princesse à Nantes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Loire Princesse à Nantes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Un nouvel acteur de la navale

Neopolia espère que cette nouvelle activité industrielle sur les bords de Loire se traduira en moyenne par une livraison de navire chaque année, ce qui représente environ 70 emplois locaux. Devenu grâce à CroisiEurope un acteur de la construction navale capable de mener - grâce au travail collaboratif de ses membres - des projets globaux, de la conception à la livraison, Neopolia, qui fédère quelques 180 entreprises,  cherche également à se développer sur d’autres types de navires et se renforce dans le même temps sur le segment des énergies marines, où le groupement travaille notamment en coopération avec Alstom et STX France. 

 

Mise à l'eau du bloc arrière (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Mise à l'eau du bloc arrière (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Mise à l'eau du bloc arrière (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Mise à l'eau du bloc arrière (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Le bloc avant (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Le bloc avant (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Mise à l'eau du bloc avant (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Mise à l'eau du bloc avant (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Mise à l'eau du bloc avant (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Mise à l'eau du bloc avant (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Rapprochement des deux blocs pour soudage (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Rapprochement des deux blocs pour soudage (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Pose des superstructures (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Transfert vers la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Transfert vers la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Transfert vers la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Transfert vers la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Transfert vers la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Transfert vers la forme 1 (© : NEOPOLIA - BERNARD BIGER)

Croisières fluviales Port de Nantes Saint-Nazaire