Offshore
Nigeria : neuf personnes enlevées sur un FPSO norvégien

Actualité

Nigeria : neuf personnes enlevées sur un FPSO norvégien

Offshore

Neuf Nigérians ont été enlevés alors qu’ils se trouvaient sur le FPSO Sendje Berge. L’unité flottante de production et de stockage positionnée sur le champ d’Okwori, au large du delta du Niger, appartient au groupe norvégien BW Offshore en contrat avec Addax Petroleum (China Sinopec).

L’attaque étonne par son degré de sophistication. Trois embarcations y ont participé. L’une d’entre elles a servi de leurre pour détourner un navire de sécurité, le Hudson Capt Eledu, selon le consultant en sécurité Dryad Global. Les pirates présents sur les deux autres embarcations ont fait usage d’une échelle et auraient pu avoir recours à des explosifs. Le cabinet avance l’hypothèse qu’il puisse s’agir d’un groupe politique militant, la Coalition of the Niger Delta Agitators (CNDA) qui est revenu sur un cessez-le-feu négocié avec le gouvernement fédéral. Ce groupe dénonce les dommages réalisés par les compagnies pétrolières dans cette zone du golfe de Guinée.

Depuis le début de l’année, au moins 72 personnes personnes ont été enlevées dans des incidents maritimes sur la façade atlantique de l’Afrique. Ces faits sont en augmentation de 51% par rapport à 2019, selon Dryad Global.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.