Vie Portuaire

Fil info

Normandie : Une charte sur le commerce des produits d'occasion et déchets

Vie Portuaire

La Direction régionale des Douanes et droits indirects de Rouen, la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de Haute-Normandie, les opérateurs représentés par l’Union Portuaire Rouennaise (UPR), le Syndicat Rouennais des Commissionnaires de Transport Transitaires (SRCTT) et HAROPA ont signé, le lundi 7 décembre 2015 dans les locaux de l’UPR à Rouen, une « Charte régionale de bonne conduite en matière de commerce transfrontalier de produits d’occasion ou de déchets ». Cette signature est l’aboutissement d’une démarche collaborative engagée depuis près d’un an entre les différents signataires.

Cette Charte vise à mettre en place et simplifier les outils et procédures afin de sécuriser, fiabiliser et développer cette filière au départ et à destination du port de Rouen, dans le respect des réglementations en vigueur. Le document précise ainsi un ensemble de bonnes pratiques et instruments de développement de ce commerce proposés par la douane et la DREAL.

Cinq réunions de travail ont été mises en place depuis le 3 décembre 2014, co-animées par la Direction régionale des Douanes et droits indirects de Rouen et la DREAL de Haute-Normandie. Les acteurs économiques ont été conviés à cette démarche de réflexion qui s’est ainsi enrichie des échanges d’expériences de tous les professionnels de la filière.

La Charte régionale de bonne conduite affiche la volonté des différents signataires de contribuer ensemble au développement de l’excellence de la filière « produits d’occasion et déchets » à Rouen. Ce nouvel outil de facilitation constitue un point de départ qui permet à la place portuaire de Rouen d’asseoir son positionnement sur une activité en pleine croissance. « Fort de cette maîtrise de la réglementation, indique en effet la Charte, les opérateurs pourront prospecter les marchés et faire de Rouen une référence française et européenne dans le domaine en répondant à une exigence collective de probité, en améliorant l’image de la place portuaire et en renforçant ainsi son attractivité. »
Un comité de suivi permettra d’accompagner la mise en place des aspects opérationnels de la Charte.

Communiqué d'Haropa, 4/1/16

Port du Havre