Croisières et Voyages
Norwegian Epic : Cure de jouvence réussie

Reportage

Norwegian Epic : Cure de jouvence réussie

Croisières et Voyages

Depuis sa mise en service en 2010, il est le navire amiral de Norwegian Cruise Line en Europe. Assurément spectaculaire, incontestablement l’un des paquebots les plus originaux à sillonner les océans, le Norwegian Epic s’est offert l’automne dernier une cure de jouvence aux chantiers Damen de Brest. Après avoir achevé sa première saison hivernale en Europe, il s'est attaqué à son itinéraire estival classique en Méditerranée occidentale. Six ans après sa mise en service et le reportage que nous vous avions proposé suite à son arrivée aux Etats-Unis, Mer et Marine est retourné à bord pour se livrer au jeu des comparaisons et découvrir si le géant de NCL avait finalement conservé toute cette âme qui en fait un navire si étonnant.

Forgé aux chantiers STX France de Saint-Nazaire, le Norwegian Epic est un bateau unique en son genre à plus d’un titre. Issu du projet « Freestyle 3 », il était initialement prévu comme le prototype d'une série de trois navires, il est au final un des rares paquebots modernes à n'avoir eu aucun sistership et à ne ressembler à aucune autre unité en service puisque NCL a préféré développer la nouvelle classe Breakaway à partir de 2012.

Doté d'un nombre impressionnant de restaurants et de bars, ainsi que de cabines au design inédit sur un paquebot, le Norwegian Epic impressionne aussi par sa taille. Long de 329.45 mètres pour une largeur de 40.64 mètres, il affiche une jauge de 155.873 tonneaux, ce qui le classe toujours parmi les 10 plus gros paquebots du monde. Le nombre de cabines, particulièrement impressionnant, est de 2114, pour une capacité maximale de 5186 passagers, auxquels s'ajoutent les quelques 1730 membres d'équipage.

 

Le Norwegian Epic au printemps 2016 (© MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Norwegian Cruise Line | Toute l'actualité de la compagnie de croisière NCL