Construction Navale
Norwegian Epic : Le transfert en forme Joubert toujours incertain

Actualité

Norwegian Epic : Le transfert en forme Joubert toujours incertain

Construction Navale

C'est dans la nuit de samedi à dimanche que le paquebot Norwegian Epic doit gagner la forme-écluse Joubert pour un passage en cale sèche. L'opération est loin d'être simple tant les mensurations du géant son impressionnantes. Plus gros navire de croisière de l'histoire des chantiers nazairiens, le Norwegian Epic affiche une jauge de 153.000 tonneaux et mesure 329.45 mètres de long pour 40.64 mètres de large. Autant dire que la marge de manoeuvre n'est pas très importante, la forme Joubert mesurant 350 mètres de long pour 50 mètres de large. Pour que le transfert soit réalisé en toute sécurité, le paquebot sera assisté de 6 remorqueurs. Mais ce ne sera pas suffisant. D'abord, compte tenu de sa taille, il faut une hauteur d'eau importante devant le bassin C, où il se trouve actuellement, et face à la forme Joubert. C'est pourquoi le transfert est prévu dans la nuit, à l'étale de pleine mer et avec un coefficient de marée suffisant. Ensuite, en raison de la taille et de l'importante prise au vent engendrée par les superstructures du navire, la météo doit être clémente. Hors, hier, de puissante rafales soufflaient sur l'estuaire de la Loire, du vent étant encore annoncé ce week-end. Si les rafales soufflent à plus de 20 noeuds, il est fort probable que le transfert du Norwegian Epic soit encore repoussé.
Initialement, la manoeuvre devait intervenir vendredi dernier mais, suite à un problème technique sur la porte aval de la forme Joubert, l'opération avait été annulée.

L'Epic de retour de ses essais mer, en février (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)
L'Epic de retour de ses essais mer, en février (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire