Construction Navale
Norwegian Epic : Par chance, il y avait un moteur en stock

Actualité

Norwegian Epic : Par chance, il y avait un moteur en stock

Construction Navale

L'avarie survenue le 26 mars sur l'un des six moteurs diesels MaK du paquebot Norwegian Epic aurait pu avoir des conséquences importantes pour STX France. L'accident, qui a provoqué de gros dommages, nécessite en effet le remplacement du moteur. Or, depuis plusieurs années, les délais de livraison de tels équipements étaient extrêmement longs, compte tenu de l'impressionnant carnet de commandes des motoristes. S'il n'y avait eu la crise et de nombreuses annulations ou report de constructions de navires, les chantiers nazairiens auraient peut être été contraints de livrer à l'armateur NCL un navire aux capacités propulsives dégradées. Il aurait fallu, ensuite, immobiliser le bateau pour un passage en cale sèche au cours duquel serait intervenu l'échange de moteur. Heureusement - et c'est sans doute le seul effet positif que la crise aura sur la construction navale - le motoriste peut fournir un moteur disponible, ce qui permettra d'assurer le remplacement avant la livraison de l'Epic, prévue mi-juin.
C'est finalement ce week-end que le « C33 », comme on l'appelle aux chantiers, devrait gagner la forme Joubert pour un passage en cale sèche de plusieurs semaines. A l'issue de cette période, au cours de laquelle le moteur sera remplacé et la coque décapée, le navire pourra effectuer sa seconde campagne d'essais en mer à la fin du mois de mai.
Mis sur cale en avril 2008, le Norwegian Epic (C33) est le plus gros paquebot réalisé jusqu'ici à Saint-Nazaire. Long de 329.45 mètres pour une largeur de 40.64 mètres, ce mastodonte affiche une jauge de 153.000 tonneaux. Doté de 19 ponts, il disposera de 2098 cabines, soit une capacité maximale de 5186 passagers. L'équipage, qui comprendra 1730 personnes, sera logé dans 1404 autres cabines. Le coût de ce navire est estimé à 1.2 milliard de dollars, ce qui en fait le plus cher paquebot de l'histoire après l'Oasis of the Seas (1.4 milliard de dollars).

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire