Vie Portuaire
Nouméa : Deux nouvelles grues pour décharger les minéraliers

Actualité

Nouméa : Deux nouvelles grues pour décharger les minéraliers

Vie Portuaire

Les trois portiques Caillard qui déchargent les minéraliers sur le quai de l’usine SLN de Doniambo, en Nouvelle-Calédonie, sont en service depuis 40 ans. Ils sont remplacés par deux nouvelles grues de 66 mètres de haut construites par le fabricant chinois ZPMC. Ces outillages viennent d’arriver.

La Société Le Nickel - Groupe Eramet en Nouvelle-Calédonie était équipée jusque-là de trois portiques Caillard pour décharger ses minéraliers. Lundi 19 mars, deux grues de 1100 tonnes chacune, sont arrivées au port de Doniambo à Nouméa. Ces deux grues de type de type « flèche-fléchette », ou « Kangourou », offriront une capacité maximale utile de 40 tonnes, contre 16 à 19 tonnes pour les anciens portiques.

 

 

L'une des deux nouvelles grues devant les anciens portiques Caillard (© : NOEMIE DEBOT-DUCLOYER)

L'une des deux nouvelles grues devant les anciens portiques Caillard (© : NOEMIE DEBOT-DUCLOYER)

 

Fabriquées par l’une des entreprises leader des grands outils de manutention, ZPMC, elles représentent un investissement de 2.4 milliards de francs pacifiques. « Ce programme fait partie des investissements majeurs et réguliers de la SLN dans son outil de travail (85 milliards ces 10 dernières années), démontrant bien qu’elle est toujours résolument tournée vers l’avenir », explique le groupe. Afin de s’assurer que ces nouvelles machines répondent aux besoins fonctionnels et aux normes en vigueur, la SLN a reçu l’assistance des bureaux Veritas Chine et France, et a bénéficié du support logistique du Sourcing Center ERAMET basé à Shanghai.

 

(© : NOEMIE DEBOT-DUCLOYER)

(© : NOEMIE DEBOT-DUCLOYER)

 

Les grues ont été acheminées depuis la Chine par voie maritime à bord du De Bo, un transporter chinois de colis lourds. Les actuels portiques Caillard seront déplacés vers le Nord du quai de Doniambo pour permettre de débarquer les nouvelles grues. Cette séquence de transbordement, en mode « Roll-off » (les grues quitteront le bateau en roulant), sera assurée par les équipes de ZPMC et durera une quinzaine de jours. « Les grues seront débarquées par un système de rails et boggies temporaires. Ces grues étant beaucoup plus lourdes, il a fallu renforcer la voie existante et construire des infrastructures dédiées au Roll off (installation de pieux et poutres en béton armé). Il a fallu également construire un nouveau poste électrique et installer de nouveaux chemins de câbles et utilités, pour l’alimentation électrique de ces nouvelles installations », explique la SLN.

A Nouméa pour Mer et Marine, Noémie Debot-Ducloyer

 

Nouvelle-Calédonie