Construction Navale
Nouveau plan de sauvetage pour DSME

Actualité

Nouveau plan de sauvetage pour DSME

Construction Navale

Le gouvernement sud-coréen n'en finit pas d'essayer d'éteindre l'incendie qui couve depuis plusieurs années au sein du groupe de construction navale Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering. Les autorités ont proposé le versement d'une aide de 6 milliards de dollars pour aider DSME à redresser la barre après une année 2016 qui a vu des pertes de près de 2 milliards de dollars et une dette équivalente à 27 fois son capital. L'aide sera principalement versée par les deux plus gros actionnaires du chantier, la Korea Development Bank et l'Export-Import Bank of Korea. Elle ne pourra être cependant être débloquée que si d'autres créanciers acceptent de verser un peu plus de la moitié de la somme prévue. DSME avait déjà reçu, en 2015, une aide publique de 3.8 milliards de dollars

Très affaibli par la crise économique frappant le transport maritime et l'effondrement des commandes de l'industrie offshore, DSME avait annoncé, en janvier, un plan de sauvetage visant à économiser 1500 milliard de wons. Finalement cet objectif a été considérablement augmenté puisqu'il est désormais chiffré à 2500 milliards de wons, soit 2 milliards d'euros, et qu'il implique la suppression de 2000 postes. Le nombre d'employés devrait donc être réduit à 8500 fin 2017. Quelques 2000 salariés vont également être transférés vers des filiales, créées pour soulager le volume de l'entreprise.

Les prévisions 2017 tablent sur des commandes à hauteur de 5.5 milliards de dollars. En 2016, alors que les prévisions s'élèvaient à 6.2 milliards, seuls 1.55 milliard avait été effectivement engrangé.

 

Asie