Pêche
Nouvel appel à la grève dans les ports de pêche

Actualité

Nouvel appel à la grève dans les ports de pêche

Pêche

Manifestations, blocus de ports et de raffineries, opérations escargot sur les routes et irruptions aux rayons poissonnerie des hypermarchés... La mobilisation des pêcheurs contre le gasoil cher s'est poursuivie hier. A l'issue d'une réunion à Boulogne, un appel à la grève de 48 heures a été lancé à compter de ce matin dans une dizaine de ports de la Manche et de la Méditerranée. Les pêcheurs réclament toujours des aides pour faire face à la flambée du prix du carburant. En Bretagne, plusieurs flottilles devraient également rester à quai, comme celles de Saint-Brieuc et du Guilvinec. Le travail a en revanche repris dans un certain nombre de ports, comme à La Turballe. Les professionnels sont en effet divisés sur la marche à suivre, certains réclamant toujours une aide directe pour obtenir un gasoil à 40 centimes de litre (contre plus de 70 actuellement), d'autres attendant de constater les effets des mesures annoncées par Michel Barnier. Lors d'une réunion hier, en Slovénie, avec ses homologues européens, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche a soumis l'idée de relever le plafond en vigueur au sein de l'Union pour les aides nationales. La France commence, en ce sens, à trouver des oreilles attentives auprès de ses partenaires. Partie des ports hexagonaux, la colère des pêcheurs s'est, en effet, étendue à d'autres pays de l'UE, à commencer par le Portugal, l'Espagne et l'Italie. Les pêcheurs européens envisagent d'ailleurs une journée d'action à Bruxelles en fin de semaine.