Science et Environnement
Nouvel arraisonnement au large de Brest

Actualité

Nouvel arraisonnement au large de Brest

Science et Environnement

Le parquet de Brest a fait immobiliser hier matin un cargo grec suspecté de pollution volontaire par hydrocarbures. Le versement d’une caution de 300.000 euros a été réclamé pour autoriser son départ. L’Ocean Eagle, un vraquier battant pavillon grec, a été repéré lundi soir par un avion de surveillance Falcon de la Marine nationale. Il évoluait à 300 Km au sud-ouest de Brest avec, dans son sillage, une traînée d’hydrocarbures longues de 22 Km et large de 50 mètres. L’appareil de flottille 24 F a pris des photos et vidéos du navire et de la pollution. Sur la demande du procureur de Brest, la préfecture maritime a fait signifier au capitaine qu’il devait mettre le cap sur Brest. Escorté par le patrouilleur Epée, l’Ocean Eagle a rejoint le port de commerce dans la nuit. L’équipage sera entendu par les gendarmes maritimes. Long de 225 mètres, ce cargo a été livré en 2001. Lorsqu’il a été repéré au large du Finistère, il venait d’Indonésie avec une cargaison de charbon à destination de la Grande-Bretagne.

Accidents, pollutions