Pêche
Nouvelle attaque de pirates contre des thoniers français au large des Seychelles

Actualité

Nouvelle attaque de pirates contre des thoniers français au large des Seychelles

Pêche

Le Talenduic, thonier-senneur français de Cobrepêche, géré par l'armement CMB basé à Concarneau, a été attaqué hier par des pirates. Accompagné d'un autre thonier, le Cap Sainte-Marie, de France Thon, le navire se trouvait à 350 nautiques au nord de Madagascar, à proximité des Seychelles, lorsque deux esquifs sont venus à sa rencontre avec, à leur bord, des hommes armés. Les pirates, qui ont effectué des tirs (sans doute pour intimider les pêcheurs), ont eu la mauvaise surprise de constater qu'ils faisaient l'objet de tirs de semonce provenant des thoniers. Ces derniers avaient en effet, à leur bord, des fusiliers-marins déployés au sein des équipes de protection embarquées (EPE) chargés de la sécurité des bateaux de pêche français exploités en océan Indien. « La manoeuvre combinée des deux navires et l'action de l'EPE a permis de déjouer l'attaque », explique-t-on à l'Etat-major des Armées, où l' on rappelle que le respect des procédures mises en places pour assurer la sécurité des navires de pêche a permis, jusqu'ici, d'éviter des détournements.
Pour mémoire, c'est la deuxième fois, cette année, que le Talenduic fait l'objet d'une tentative d'abordage par des pirates. En mars dernier, le thonier avait déjà été attaqué mais la présence d'EPE avait déjà permis de contrer les assaillants. Au cours de l'action, six pirates avaient d'ailleurs été recueillis par les navires présents sur place (Talenduic, Trévignon et Torre Giulia), leurs embarcations ayant chaviré alors qu'ils prenaient la fuite.

Piraterie