Divers
Nouvelle-Calédonie : Evacuation d’un plaisancier au large des Belep

Fil info

Nouvelle-Calédonie : Evacuation d’un plaisancier au large des Belep

Divers

Jeudi 2 avril 2015 à 16h20, le MRCC NOUMEA a reçu un message de détresse, transmis par l’international emergency response coordination center (IERCC) du Texas, aux Etat-Unis. Ce message provient d’un voilier de 10 mètres battant pavillon australien. Le navire, avec une personne à bord, s’est échoué sur le récif à 19 nautiques aux nord-ouest des Belep. En raison des très mauvaises conditions météorologiques sur place ainsi que de l’isolement du navire et du naufragé, la décision est prise par le MRCC d’engager un avion « Gardian » des Forces Armées en Nouvelle Calédonie (FANC) ainsi que deux hélicoptères « Ecureuil » de la section aérienne de la gendarmerie (SAG). Le « Gardian » prendra contact en premier avec le naufragé et éclairera la zone pour les deux hélicoptères, qui se chargeront d’hélitreuiller le naufragé, en coordination avec le MRCC Nouméa. Dans le but d’avoir une visibilité optimale sur zone, les aéronefs sont prévus de décoller le lendemain dès le lever du jour.

 

(© FANC)

(© FANC)

 

A 00h15 le vendredi 3 avril, l’IERCC américain, alors en contact avec le naufragé, signale au MRCC Nouméa que le radeau de survie du navire s’est détaché, avec à son bord une grande partie de l’équipement de sécurité du plaisancier australien, et que le voilier prend l’eau rapidement. Il est décidé d’équiper le « Gardian » d’un radeau de survie largable. Ce dernier décolle à 06h15 de La Tontouta, arrive sur zone à 07h00 et établit le contact visuel avec le marin australien, visiblement en bonne santé.

Les hélicoptères de la SAG, partis à 05h50 de Nouméa, arrivent sur place à 08h45 et débutent l’opération d’hélitreuillage, toujours en liaison avec le « Gardian » sur place et avec le MRCC à Nouméa. Pour les trois aéronefs, le trajet s’est déroulé dans des conditions particulièrement difficiles (pluie, grêle, orage). Cependant, une fenêtre météo favorable permet à l’hélitreuillage de se dérouler parfaitement et à 09h00, le naufragé est à bord d’un des hélicoptères, qui entament leur vol retour vers Nouméa. Le « Gardian » est alors autorisé à quitter la zone. Lors du ravitaillement de la SAG à Poum, une consultation médicale est réalisée par téléphone au profit du naufragé, avec le concours d’un médecin régulateur du SAMU en lien avec le MRCC Nouméa. Le marin australien est en bonne santé et ne requiert pas d’assistance médicale. Le retour à Nouméa est prévu aux alentours de 12h30 où un représentant du consulat d’Australie accueillera son compatriote rescapé.

Communiqué des FANC, avril 2015

 

 

SNSM | Toute l'actualité de la société nationale de sauvetage en mer