Pêche
Nouvelle-Calédonie : La Glorieuse arraisonne un palangrier chinois

Actualité

Nouvelle-Calédonie : La Glorieuse arraisonne un palangrier chinois

Pêche

Basé en Nouvelle-Calédonie, le patrouilleur La Glorieuse, de la Marine nationale, a arraisonné un palangrier, surpris en flagrant délit de pêche illicite dans la zone économique exclusive française. Le bateau chinois avait été repéré le 31 octobre par un avion de surveillance Gardian de l’aéronautique navale, au nord-est de la Nouvelle-Calédonie. En mission patrouille non loin de cette zone, La Glorieuse a été alertée et a reçu l’ordre d’intercepter les pêcheurs travaillant illégalement au sein de la ZEE.

 

 

Le palangrier chinois (© MARINE NATIONALE)

Le palangrier chinois (© MARINE NATIONALE)

 

 

« Le bâtiment suspect, battant pavillon chinois, bien qu’ayant terminé la mise à l’eau de sa palangre, a subitement mis le cap vers le Vanuatu lorsqu’il a détecté la présence du patrouilleur français. Rejoint et interpellé par radio, le palangrier finit par stopper ses machines. Une équipe de visite réussit à embarquer pour un contrôle du bord. La licence de pêche délivrée par le Vanuatu ainsi que le remontage de la palangre permettent de confirmer l’infraction. L’administrateur des affaires maritimes ordonne alors au navire de se dérouter vers Nouméa », explique l’état-major des armées.

Selon les Forces Armées en Nouvelle-Calédonie, qui ont coordonné cette opération, le capitaine du palangrier a déclaré une cargaison d’environ 40 tonnes de poisson, essentiellement des thonidés. Les marins français ont également trouvé à bord du bateau plusieurs dizaines d’ailerons de requins. 

 

 

Contrôle à bord du palangrier chinois (© MARINE NATIONALE)

Contrôle à bord du palangrier chinois (© MARINE NATIONALE)

 

 

Marine nationale