Pêche
Nouvelle-Calédonie : première marée concluante pour les palangriers d’ADN

Actualité

Nouvelle-Calédonie : première marée concluante pour les palangriers d’ADN

Pêche
Construction Navale

Baptisés fin juin à Koumac, en Nouvelle-Calédonie, les trois nouveaux palangriers réalisés par le chantier vendéen Ocea pour le nouvel Armement du Nord (ADN) entrent en service. Le Saint-Gabriel vient d’achever avec succès sa première marée au thon. Le bateau est rentré à son port d’attache dimanche dernier après 11 jours de mer. En six levées, il a pêché 550 pièces soit 11 tonnes, avec un poisson « bien préparé » et ressortant « de bonne qualité ». De cette première sortie, ADN fait un bilan excellent, d’autant que les gains de consommation espérés grâce à l’adoption d’une coque en aluminium, plus légère qu’une structure en acier, sont au rendez-vous. Et apparemment vont même au-delà des espérances, puisque l’armateur parle de « bonne surprise ». Ainsi, en 11 jours de mer, le Saint-Gabriel a consommé seulement 5500 litres de gasoil, contre 8500 pour des bateaux équivalents en acier. Le bateau n’a au final même pas utilisé la moitié du carburant embarqué à son départ (12.000 litres) même s’il a poussé son moteur en début de campagne « pour faire ses paliers et repères ».

Sur cette période, le palangrier a consommé 7000 des 14.000 litres d’eau embarqués et 600 des 1400 kg d’appâts dont il disposait. Cette campagne a également permis de valider la capacité de la cale, qui pourra à pleine capacité contenir 20 tonnes de poisson, soit plus de 1000 pièces, ce qui est « excellent » selon l’armateur. Le navire, d’après son commandant, s’est par ailleurs montré « stable » et l’aménagement du pont, optimisé pour faciliter le travail des marins, est jugé « très satisfaisant ». Les six membres d’équipage ont par ailleurs apprécié « le confort dans les cabines ».

 

La cale à poisson (© ADN)

La cale à poisson (© ADN)

(© ADN)

(© ADN)

 

Du type Fisher 70 LL, un modèle développé par les bureaux d’études d’Ocea, les Saint-Gabriel, Saint-Michel et Saint-Raphaël sont destinés à la pêche au thon dans les eaux calédoniennes. Intégralement réalisés en aluminium, comme toutes les productions du constructeur vendéen, ces palangriers ont été fabriqués au Sables d’Olonne et convoyés par cargo jusqu’en Nouvelle-Calédonie. Ils mesurent 22.15 mètres de long pour 7 mètres de large et 2.2 mètres de tirant d’eau. Offrant une puissance de 325 cv, avec une motorisation Cummins et une réserve de carburant de 16.000 litres, ils peuvent atteindre 10.5 nœuds en charge. Armés par 6 membres d’équipage, avec la possibilité d’accueillir une personne supplémentaire, ces palangriers disposent d’une cale à poissons de 50 m3.

Ils sont donc armés par ADN, société créée en 2017 par le groupe Amsud (ex-Sofrana), dont Pescana est une filiale, et Nord Avenir, la société d’économie mixte chargée du développement économique de la Province Nord, l’une des trois collectivités régionales calédoniennes.

- Voir notre article détaillé sur les nouveaux palangriers d'ADN

 

OCEA