Science et Environnement
Nouvelle campagne de dépollution de l'épave du Peter Sif à Ouessant

Actualité

Nouvelle campagne de dépollution de l'épave du Peter Sif à Ouessant

Science et Environnement

L’épave du cargo Peter Sif fait l’objet d’une surveillance attentive de la Marine nationale depuis son naufrage, en 1979, dans la baie de Lampaul. Des traces d’hydrocarbures étant réapparues sur la surface à l’aplomb de ce caboteur de 98m, les plongeurs démineurs sont intervenus en décembre dernier pour colmater les fuites provenant des soutes et des ballasts. Au cours de cette plongée, l’inspection de la coque a confirmé la présence de fuel lourd, considéré comme une menace pour l’environnement. La préfecture maritime a décidé d’engager en mai prochain une importante opération de pompage et de récupération des produits polluants, emprisonnés à 57m de fond. Une délégation accompagnée de représentants du Groupe des Plongeurs Démineurs (GPD) et d’experts de la CEPPOL et du CEDRE s’est rendue à Ouessant le 2 février pour présenter aux habitants les mesures prises et les travaux qui seront réalisés au printemps.

Opération pilote

Outre le Peter Sif, de nombreuses épaves potentiellement polluantes sont encore présentes le long du littoral Atlantique. Pour la préfecture maritime, « La gestion de ce risque particulier nécessite donc d’acquérir une solide expérience pour mettre en œuvre les moyens adaptés à la récupération de ces produits en toute sécurité. Plutôt que de faire exploser l’épave ce qui causerait des dommages rédhibitoires pour l’environnement, sans pour autant être assuré de récupérer l'intégralité des hydrocarbures logés dans les capacités du navire, ce sont donc des plongées délicates, par 57 mètres de fond, qui seront privilégiées pour aspirer un maximum de produit polluant avant d’en récupérer le reliquat en surface au moyens d’écrémeurs et de navires spécialisés ». Ce chantier permettra de valider des nouvelles techniques de lutte anti-pollution.

Accidents, pollutions